samedi 11 juin 2016

[CORSE]: Nonza, un village perché plein de charme

Nonza a été je crois, mon plus gros coup de cœur lors de notre séjour en Corse en mars dernier. Il a d'ailleurs figuré dans l'émission des plus beaux villages français présentée cette semaine par Monsieur Stéphane Bern.

Sainte Julie trône au milieu du village

Ce petit village perché du Cap Corse haut de 160 mètres jouit d'une vue imprenable sur la mer. Les petites maisons aux toits de lauze sont toutes construites les unes sur les autres, et il est agréable de se promener dans les petites ruelles étroites. A l'année, on ne compterait qu'environ 70 habitants et aujourd'hui, le village vit principalement du tourisme.







La tour Paoline qui domine le village a été construite en 1768 sous les ordres de Pascal Paoli, personnage emblématique de l'île de beauté. Le général s'est battu pour l'indépendance de la Corse face à l'invasion française et cette tour servait de tour de guet pour voir arriver les navires envahisseurs.


*****

La plage de galets noirs de Nonza fait partie des curiosités et des endroits les plus prisés du Cap Corse et elle n'existe pas depuis si longtemps que ça. En effet, elle s'est formée par les résidus rejetés par l'usine d'extraction d'amiante située à Canari, le village voisin (c'est la partie claire qu'on voit sur la photo ci-dessous). 

Aujourd'hui, la plage est le terrain de jeux des artistes et amoureux qui viennent laisser leur trace (souvent un mot d'amour) en alignant des pierres blanches trouvées sur la plage. On peut apercevoir quelques dessins depuis le village.





L'usine d'amiante, le poison du Cap Corse 

L'exploitation d'amiante de Canari battait son plein au début des années 60 avec une extraction de 30000 tonnes d'amiante par an (ce qui la place parmi les usines les plus productives d'Europe puisqu'elle couvrait à elle seule 50% des besoins industriels français) et a fait la fortune de la région. Bien sûr, ils n'avaient à l'époque pas conscience des dangers que ça représenterait à long terme... L'usine ferma ses portes en 1965 après épuisement des ressources et après quelques contrôles sanitaires. Puis la commune de Canari la racheta pour un franc symbolique, pensant certainement faire une bonne affaire, mais qui s’avéra en réalité être un terrible gouffre financier. La commune en paye toujours aujourd'hui les pots cassés, et c'est bien loin d'être terminé. En effet, la situation est critique car les lieux sont dangereux et ils n'ont pas encore trouvé de plan pour décontaminer le secteur. Démolir l'usine entraînerait l'envol de toutes les fibres dans l'air, ce qui serait encore plus nocif.

L'amiante, kézako ?

L'amiante est un minéral à texture fibreuse très friable et malléable. De par sa grande résistance à la chaleur et à son pouvoir absorbant, sa fibre est utilisée dans le secteur industriel comme composant dans la peinture, la colle, dans des installations électriques etc...

D'un point de vue santé, ça donne quoi concrètement ?

Ca donne que ça a été totalement interdit en 1997 en France et depuis dans de nombreux pays européens. L'amiante, lorsqu'on la respire ou lorsqu'on est trop à son contact, contracte des maladies respiratoires et des cancers. On parlera souvent de l'asbestose (maladie pulmonaire), du cancer de la plèvre ou encore du cancer digestif. Tout comme la radioactivité, l'amiante peut sévir jusqu'à 50 ans après l'exposition. On estime à environ 90 000, le nombre de personnes décédées aujourd'hui dans le monde à cause de l'amiante.

Aujourd'hui, ce sont des millions d'euros qui sont investis pour protéger l'environnement des dégâts que pourrait causer cette usine, et pour l'instant, aucune solution n'a été trouvée pour totalement neutraliser ces fibres meurtrières qui recouvrent actuellement les parois du bâtiment.

*********

Avant de quitter le petit paradis de Nonza, je vous conseille de vous arrêter à la Marina de Negru, un lieu très paisible où l'on peut admirer les ruines d'une tour génoise et entendre l'eau s'écraser sur les galets.






Petite vidéo  



A bientôt pour d'autres escapades

samedi 4 juin 2016

[ITALIE]: Promenade estivale dans l'arrière pays ligure

La frontière italienne près de Nice ne se résume pas à Vintimille et à son marché de contrefaçons. Non non ! Nous, nous avons préféré nous balader dans l'arrière pays, et plus précisément dans la Vallée de la Nervia pour y découvrir les petits bourgs médiévaux bien typiques de la Liguria. C'est parti pour Dolceacqua & Rocchetta Nervina.

Dolceacqua, sur les pas de Claude Monet

A 15-20 minutes de Vintimille se trouve le charmant village de Dolceacqua. Les ruines du château des Doria surplombe la ville et pour y accéder, vous passerez par de jolies ruelles en pierre où il est agréable de s'y promener, notamment en plein été pour trouver un peu de fraîcheur. Entre marchands d'art, restaurants et boutiques d'artisanat local, vous régalerez vos yeux et vos papilles. Vous passerez aussi forcément par le pont, surnommé le Pont Monet. En effet, après 15 jours passés sur la Riviera française en compagnie de Renoir en fin d'année 1883, Claude Monet découvre la Riviera italienne. Tellement fasciné par les lieux, il décide d'y retourner en janvier de l'année suivante et découvrit ainsi le bourg de Dolceacqua. Il y écrit alors: "... L'endroit est superbe, il y a un pont qui est un bijou de légèreté...". C'est effectivement un endroit magnifique. 

Les spécialités du village sont l'huile d'olive, le vin rouge "Rossese di Dolceacqua" ou encore la brioche "Michetta" (qui se prononce miketta).

Bon plan: Spot Wifi gratuit sur la Place Garibaldi

La légende de la Michetta

L'histoire de cette brioche remonte au Moyen Âge vers l'an 1300 lors du règne de la famille tyrannique des Doria dans le château. A cette sombre époque, on appliquait encore le "Jus Primae Noctis" aussi appelé "Le droit de cuissage" ou encore "Le droit de jambage" qui autorise le seigneur à avoir des relations sexuelles avec l'épouse de son vassal pendant leur nuit de noces (glauque...).
Le seigneur Doria avait jeté son dévolu sur une jeune fille de 19 ans dénommée Lucrezia. Elle-même était fiancée à un homme et tous deux étaient très amoureux. Refusant de subir cette humiliante tradition, ils tentèrent de se marier en cachette mais ont été découverts par les gardes. Lucrezia fut emmenée au château où elle essaya de se jeter par la fenêtre du donjon. Pour la punir de ses affronts, elle fût emprisonnée dans une cellule humide du cachot où le seigneur la laissa mourir de faim et de soif. Après la mort de la jeune femme, le fiancé fou de rage alla trouver les habitants du village qui tous ensemble se dirigèrent vers le château. Après être entrés, ils trouvèrent la chambre du seigneur et menacé d'un couteau sous la gorge, il fut contrait de signer une loi pour abolir ce droit de cuissage. Malgré la réussite de cette opération, le peuple pleura la mort de Lucrezia et les femmes du village décidèrent de créer une douceur en sa mémoire: la Michetta, avec une forme suggestive de vagin. Depuis cette légende, chaque 16 août, se fête à Dolceacqua la Fête de la Michetta. 


























Rocchetta Nervina,eau cristalline 
& déjeuner gargantuesque 


8 minutes au nord de Dolceacqua, se trouve Rocchetta Nervina qui compte seulement 275 habitants. Le village, construit autour du torrent Barbaira, est célèbre pour ses activités de canyoning et son eau cristalline. C'est ici que nous nous sommes arrêtés pour manger le midi dans un restaurant bien typique qui s'appelle "Gentile" ; Le ton est donné ! Les menus ne sont pas chers et les portions sont généreuses: Benvenuto in Italia ! Nous avons goûté des pâtes aux cèpes, un brandacujun (une sorte de brandade de morue avec une purée aillée), une assiette de spécialités avec poivron farcis, tourte aux épinards, asperge feuilletée avec de la pancetta, tourte au fromage et poivrons à l'huile, une salade "tagliata" de boeufs au parmesan, un gratin de gnocchis aux 3 fromages et enfin pour nous achever, un tiramisu, une coupe de fruits sans oublier le petit limoncello pour bien faire passer. Autant vous dire qu'avant d'aller visiter le village, nous nous sommes écroulés sur un banc près de l'eau pour faire une bonne sieste. 





















Notre Bucket List spéciale voyages regorge d'autres destinations italiennes à visiter. Et comme c'est un pays que nous adorons tous les deux, je vais certainement revenir très bientôt avec d'autres petits coins de paradis à vous faire découvrir. Alors je vous dis "A presto miei amici".
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...