dimanche 31 janvier 2016

[DIY]: Comment faire une geisha en papier ?

Jeudi dernier, j'étais invitée par l'équipe de Yelp à participer à un atelier origami/papier peint chez Cosi Décoration, une adorable boutique déco située au cœur de Nice. Saveria & Sophie, les créatrices de la boutique, nous ont reçu de façon chaleureuse et conviviale autour d'un buffet signé Gaglio. Elles nous ont appris à réaliser une geisha en origami faite de papier peint. J'ai eu envie de retenter chez moi pour vous concocter un petit tuto !

********

1. Choisissez un papier un peu épais et rabattez les bords en laissant une petite ouverture sur le haut pour le col.

2. Repliez de nouveau les bords pour bien démarquer le col du kimono et former ainsi le corps de la poupée. Découpez l'excédent de papier en bas du kimono en coupant droit.

3. Prenez une fine bande d'un autre papier pour faire le kimono intérieur ; pliez le façon ruban, mettez une point de colle derrière puis insérez le à l'intérieur du col.

4. Découpez la tête et le cou dans du papier blanc, puis la coiffe de la geisha dans du papier sombre. Collez le visage sur la coiffe, puis mettez la tête en place dans le kimono avec une pointe de colle pour la fixer et décorez la à souhait. Prenez une bande de papier un peu plus large que le col (étape 3) pour constituer le obi (la ceinture) puis agrafez dans le dos.

5. Doublez votre feuille de papier du kimono, puis découpez-y les manches en faisant un petit découpage arrondi sur le bas. Faites-en un second symétrique pour la deuxième manche.

6. Faites une petite découpe dans le haut des manches (en biais) pour pouvoir les fixer par la suite à la ceinture derrière.

7. Si comme moi vous aimez les nœuds, préparez une bande de papier supplémentaire en faisant deux petites entailles dans le milieu, rabattez les vers le milieu en les croisant, petit point de colle, puis la même chose avec les extrémités que vous rabattez vers le milieu pour constituer le nœud de la ceinture. Fixez ensuite le nœud sur le derrière de la ceinture.

Votre geisha est prête pour devenir un marque page, agrémenter votre table pour un repas japonais ou pourquoi pas faire une future décoration pour le prochain noël.

Cliquez pour voir en grand

Merci à toute l'équipe pour cette soirée créative et girly à souhait !
 
 Une petite boutique cosy dans laquelle on retrouve des papiers peints, pots de peinture, bougies chics mais aussi cartes postales, sacs ou encore vaisselle. De quoi refaire tout votre intérieur ou presque. Je souhaite aux deux belles sœurs une belle réussite et encore plus d'ateliers créatifs !

Cosi Decoration
16 rue de la Liberté
06000 NICE

Du Lundi au Samedi de 11h-19h

Découvrez l’événement sur Yelp: en cliquant ici

dimanche 17 janvier 2016

Balade hivernale à Amsterdam #1

Le mois dernier, je suis allée visiter Amsterdam pour la première fois avec mon chéri. Nous avions choisi un hôtel dans le quartier de Leidseplein, un quartier dynamique, idéal pour sortir et s'amuser et à proximité du centre historique. L'hôtel Weber où nous avions séjourné, s'est en revanche révélé très décevant. Et oui, c'est bien d'être dans un quartier de divertissement, mais il faut en subir les conséquences sonores: nous avons eu du bruit les deux nuits jusqu'à 4h du matin... même si l'hôtel a pensé à fournir les boules quies, c'était une mauvaise surprise. Quant aux prestations, ils ont été radins sur les produits d'accueil et le changement de serviettes: un mini tube de gel douche à deux pour 2jours et demi. On a par contre apprécié le peu de produits qui nous ont été donnés puisqu'il s'agissait de la marque Rituals, une marque cosmétiques incontournable ici au Pays-Bas (j'y reviendrai plus tard). Le petit déjeuner était par contre très correct. Il se fait en chambre directement (vous vous servez dans votre frigo et le personnel vous laisse un panier de pain/viennoiserie devant la porte le matin). Dernière mauvaise surprise: l'entrée avec les escaliers hyper casse gueule ; évitez donc de vous péter une jambe à la patinoire située sur la place de Leidseplein à 5 minutes de l'hôtel, ou de rentrer trop bourré, vous risqueriez d'avoir des difficultés à rejoindre votre lit.

Même si vous êtes fatigués, nous n'avons pas le temps de trainer, il faut optimiser le temps sur place pour voir un maximum de choses (et oui, comme dit ma soeur, quand on part avec moi en voyage, on a pas le temps de pisser... c'est un peu vrai haha). On a donc rejoint le centre historique à pied en longeant la voie du tramway sur Leidsestraat puis sur Koningssluis. En parlant du tram, faites bien attention à ne pas vous faire happer, malgré leurs avertissements sonores, ils ne s'arrêtent pas pour autant et passent très près des piétons (la démarcation n'est pas très bien faite et chéri a manqué d'y perdre un bras). 

Notre première étape était à Bloemenmarkt, le marché aux fleurs qui longe Singel et le canal : L'endroit idéal pour acheter des bulbes de tulipes !


Au bout du marché, tournez à gauche et traversez le pont sur Muntplein pour arriver à la Munttoren (la Tour de la Monnaie) dont on peut entendre les cloches carillonner chaque demie heure. Si vous y allez un samedi entre 12h et 13h, vous entendrez peut être le concert donné par le carillonneur. 
Construite entre 1480 et 1487, la Tour de la Monnaie servait de beffroi (tour de garde) pour garder la ville et prévenir en cas d'attaque ennemie. Mais au 17ème siècle, son rôle a changé après que les troupes françaises aient envahies une bonne partie du pays, bloquant notamment les villes où l'on fabriquait la monnaie empêchant ainsi tout transport d'argent. Amsterdam a alors pris la relève et la monnaie était frappée dans cette Munttorren qui depuis a gardé ce nom de "tour de la monnaie". Elle était malheureusement en rénovation lorsque nous y sommes allés. Dommage.

Empruntez ensuite la Kalverstraat, une rue idéale pour faire du shopping, et arrêtez vous au Kalvertoren Shopping Center pour prendre de la hauteur. En effet, il y a dans ce centre commercial une petite pépite qui vous offrira une vue à 360° sur la ville: le Blue°.

 

 Idéal pour boire un coup, prendre un goûter ou même un lunch.

Je vous conseille aussi un petit arrêt à la boutique Hema en sous-sol, une chaîne de magasin de produits résidentiels à petits prix. Pour les parisiens ou lillois, vous connaissez peut être déjà.
Au bout de Kalverstraat, vous arrivez sur la place de Dam où se trouve le Palais Royal et la Nieuwe Kerk (Nouvelle Eglise). Vous avez également le musée Tussaud si ça vous intéresse. On a malheureusement peu exploré ce quartier et avons bifurqué sur la Warmoesstraat où nous sommes tombés sur un magasin très particulier: la Condomerie, un magasin spécialisé dans les préservatifs. Des petits, des gros, des colorés, des parfumés, en forme de Tour Eiffel, Statue de la liberté, les hommes y trouveront forcement leur bonheur ! hahaha
La Condomerie


 Et un petit tour du côté de The Oud Church et la jolie place qui l'entoure.


Nous avons déjeuné chez Da Portare Via, où l'on mange soit disant les meilleures pizzas de la ville. Elles étaient effectivement très bonnes ! Comptez 12-13€ la pizza faite au feu de bois à commander directement au comptoir. Wifi disponible


Nous sommes retournés ensuite à l'hôtel pour une petite sieste puisque le temps commençait à se gâter et nous étions très fatigués. Finalement le temps a continué à se dégrader donc nous n'avons pas été au Quartier Rouge comme prévu; Nous avons décidé d'aller prendre l'apéro du côté de Spuistraat qui nous avait bien plu, et avons finalement posé nos fesses dans un pub pour déguster une bonne bière locale et goûter aux fameux "Bitterballen", un incontournable de l'apéro hollandais. Il s'agit de petites boulettes frites faites de purée et de viande, que l'on accompagne de moutarde. Ca passe bien et ça réchauffe. 


 Nous voulions manger dans un restaurant indonésien à proximité qui s'appelle Kantjil & De Tijger et qui a l'air vraiment très bien, mais malheureusement il y avait 40 minutes d'attente et nous étions morts de faim. On a donc opté pour un steak house argentin (et oui, on ne quitte pas Amsterdam sans avoir été dans un steak house !). On a testé la Vaca Argentina où on s'est régalés ! Service rapide et très agréable.

Le Coffee Shop "The Otherside" situé juste à côté est aussi très sympa. Ambiance cosy et serveur sympa.


Voila pour ce premier épisode à Amsterdam ! J'ai encore d'autres bonnes adresses à vous donner, donc guettez l'épisode 2 et n'hésitez pas à partager vos bonnes adresses, on compte bien y retourner !

Sites Internet


mardi 5 janvier 2016

Espadon à la sicilienne

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2016 ! J'espère que les fêtes se sont bien passées. De mon côté nous avons bien profité, bien mangé, sans faire trop d'excès (ouf). Malgré tout, il est temps de refaire la diète avant l’Épiphanie et Mardi Gras ! On ne s'arrête jamais en France, c'est terrible ! Je vous propose aujourd'hui une recette détox du Sud de l'Italie avec cet espadon à la sicilienne: succès garanti et puis c'est une recette facile et rapide à réaliser: ça ne prend pas plus de 30 minutes.


 Recette pour deux personnes

Ingrédients:

- Longe d'espadon (une belle tranche d'environ 400g)
- Une branche de céleri
- Une boîte de concassé de tomate
- 1 oignon blanc
- 2-3 gousses d'ail
- Olives vertes
- Câpres
- Huile d'olive
- Sel / poivre
- Piment en poudre

Préparation:

- Commencez par préparer votre céleri en l'épluchant rapidement à l'épluche légume pour enlever les parties filandreuses, puis détaillez la tige en petits tronçons. Ciselez les feuilles de céleri et réservez-en une petite partie pour la présentation.
- Versez une quantité généreuse d'huile d'olive dans votre poêle, puis faites revenir l'oignon émincé sur feu doux avec les gousses d'ail écrasées et le céleri (tige et feuilles) jusqu'à ce que l'oignon et le céleri deviennent un peu translucides. Ajoutez le concassé de tomate, un peu de sel, poivre, piment en poudre puis enfin les olives vertes et câpres.
- Rincez votre tranche d'espadon sous l'eau, puis enlevez la peau à l'aide d'un couteau. Faites préchauffer votre poisson au microonde pendant 1 minute, videz l'eau puis finissez la cuisson du poisson dans la poêle directement avec la sauce. Attention à ne pas le cuire trop longtemps, car il deviendrait caoutchouteux. 

A savoir: Si la peau de l'espadon est brillante et la chair claire et rosée, c'est que le poisson est frais. Il a tendance à devenir grisâtre avec le temps.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...