jeudi 28 mai 2015

[SECRETS DE BEAUTE]: Sissi l'impératrice

Elisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, plus connue sous le nom de Sissi l'Impératrice est devenue au fil du temps (et en partie grâce à Romy Schneider dans les années 50's)  un véritable emblème de l'Autriche. Pourtant, celle-ci ne voyait pas son pays d'accueil comme une bénédiction, mais plutôt comme un synonyme d'emprisonnement dans une cage dorée.

Véritable symbole de beauté à travers le monde entier, vous allez voir dans cet article, que sa vie de princesse n'a finalement pas été si rose qu'on ne pourrait l'imaginer.

Comme je vais sans doute aller faire un tour en Autriche cet hiver, je voulais cerner un peu plus son personnage avant de découvrir le château de Schönbrunn.



Le régime de Sissi

Pour l'époque, Sissi était étonnamment grande: elle mesurait 1m72 et pesait environ 50kg, même après 4 grossesses. Elle s'imposait de rester à cette limite de poids & souffrait d'anorexie mentale. Pour garder la ligne, elle se nourrissait de beaucoup de lait, de bouillon de poulet, de jus de 6kg de bœuf (normalement réservé aux ouvriers pauvres), d'oranges, de blancs d’œufs salés,

Le lait était servi encore chaud de la traite, et les animaux, soigneusement suivi par les vétérinaires, accompagnaient même l'impératrice dans ses déplacements à l'étranger car elle ne faisait pas confiance aux autres animaux.

Elle était également une férue de sport: randonnée (parfois pendant 10 heures dans la même journée), randonnée équestre, gymnastique (elle a même fait installé des anneaux, barres dans sa chambre)...

Question vestimentaire, elle s'astreint au port du corset, porté très serré sur l'abdomen. On appelle ça la technique du "corsetage".


Sissi, des dents pourries mais des cheveux de sirène

Eh oui, le mythe s'effondre... Sissi avait les dents pourries, à tel point qu'ils auraient inventé un dessert tout mou, facile à mâcher et le plus léger possible pour respecter son régime. Mais le "Kaiserschmarrn" était trop riche pour elle, elle n'a donc pas voulu y goûter.

Sa mauvaise dentition expliquerait aussi la raison pour laquelle elle fermait souvent la bouche sur les photos.

Elle avait les dents gâtées, certes... Mais elle avait de très beaux cheveux. L'impératrice se sentait même "esclave" de sa chevelure lui arrivant jusqu'aux chevilles. On dit que sa crinière pesait près de 5kg et lui causait même des migraines. Le lavage des cheveux était une épreuve qui durait toute une journée, mais qui avait lieu seulement toutes les 3 semaines. Ce jour là, toutes autres obligations du Royaume étaient annulées, et pour son soin, on lui étalait au pinceau une mixture mousseuse de 30 jaunes d’œufs mélangés à du cognac. Au quotidien, son peignage/brossage durait 3h par jour et l'Impératrice avait sa coiffeuse attitrée: Fanny Angerer, anciennement coiffeuse de théâtre.

Pour combattre les pointes fourchues, elle appliquait un mélange de vinaigre de cidre, eau citronnée et teinture d'orties.


Cosmétiques & Makeup

En ce qui concerne les cosmétiques, l'Impératrice utilisait beaucoup de masques de beauté et s'appliquait de nombreuses crèmes sur le corps et le visage... Certaines très gourmandes, d'autres répugnantes. Par exemple, certaines fois, elle s'appliquait sur le visage un masque de crème à la fraise et d'autres fois c'était une tranche de veau cru qu'elle laissait toute la nuit sous un masque de cuir pour que le collagène et les protéines présents dans la viande permettent un raffermissement de la peau. Je vous laisse imaginer l'odeur fétide au réveil...

Une autre crème peu ragoutante: la crème à la limace faite de limaces baveuses, de lard et de racine de guimauve dont la préparation durait près de 4h.

Enfin, la "cold cream" est un incontournable qui a traversé les époques puisqu'elle aurait été inventée par le médecin grec Galien au 2ème siècle après J-C. On la disait "froide" parce que rafraichissante. A l'origine, elle était composée d'huile d'olive, d'eau et de cire d'abeille. La crème a été affinée pour Sissi et renommée en "crème céleste". Elle était composée de cire d'abeille,  spermaceti, huile de sésame, eau de rose, beurre de cacao et huile d'amande. En guise de crème solaire, elle utilisait cette même base, en rajoutant du zinc & du talc (si on compare aux protections des crèmes actuelles, celle ci aurait été d'une protection de 25). Rappelons qu'à cette époque là, la blancheur était signe de beauté pure.

Enfin, la bavaroise n'était pas amatrice de makeup, elle préférait la beauté naturelle et reprochait à beaucoup de femmes leur manque d'élégance à cause des fards trop exagérés. 

Tous ces produits cosmétiques étaient fabriqués par la pharmacie de la Court Royale sur sa demande.

Spermaceti ? Kezako ?

C'est une substance blanche que l'on trouvait dans les cavités crâniennes du cachalot, et dans laquelle on pouvait extraire la cétine, une matière grasse type lubrifiant que l'on utilisait beaucoup dans les bougies ou cosmétiques et qui avait l'avantage d'être inodore contrairement au saindoux (graisse de porc) qui devenait rance très rapidement. Le cachalot a donc été traqué ardemment du 19ème siècle jusqu'en 1982, date de l'interdiction de la chasse à la baleine. Pauvres bêtes...


Sissi la rebelle

L'Impératrice Sissi avait un côté rebelle, et s'était mise à fumer. C'est ainsi que d'autres jeunes filles commencèrent à l'imiter, dont sa jeune cousine Mathilde.

Un soir, juste avant de se rendre au bal, l'archiduchesse Mathilde voulut fumer une dernière cigarette. En entendant les pas de son père approcher, elle voulu cacher la cigarette dans son dos, et mis feu malencontreusement à sa robe à crinoline imprégnée de glycérine (pour donner de l'ampleur aux tissus). Elle se transforma en torche humaine sous les yeux horrifiés de son père, attisant le feu de plus belle avec ses mouvements de panique. Ses domestiques réussirent à maitriser les flammes en la roulant dans une couverture, mais la jeune femme agonisait de douleurs à cause de ses brûlures, et mourut deux semaines plus tard à l'âge de 18ans.

Une santé fragile & une fin tragique

Sans doute à cause de son régime draconien, l'Impératrice avait une santé fragile et souffrait d'anémie, de névrite (inflammation d'un nerf), d'insomnie, d'arthrite et d'une légère dilatation cardiaque. Son état psychologique était lui aussi très fragile dû à la perte de son fils unique dont elle ne se remit jamais. Son fils est mort à l'âge de 30ans dans des circonstances mystérieuses: suicide amoureux avec sa maîtresse Marie Vetsera, ou conflit politique ? Le mystère reste entier.

Finalement, ce n'est ni la maladie ni le désespoir qui ont emporté Sissi, mais la folie d'un italien voulant se faire un nom qui l'a assassiné "par hasard" lors de son déplacement à Genève en Suisse pour une énième cure. Elle mourut à l'âge de 60ans.

*****

NOUVELLE RUBRIQUE Mode & Parfums > La Beauté à travers l'Histoire

mardi 26 mai 2015

Le Yasaka Jinja, une étape incontournable de Kyoto

Je n'arrive pas à croire que je n'ai toujours pas écrit d'articles sur Yasaka Jinja, le temple incontournable de Gion, le célèbre quartier des geisha à Kyoto. Je vous en avais vaguement parlé (ici) mais comme il s'agit d'un temple où je suis allée une dizaine de fois, je me dois de vous en parler un peu plus longuement, surtout que c'est un endroit vraiment agréable avec plein de petits temples à droites à gauche. Avec sa grande porte rouge au bout de Shijo-dori, l'avenue qui traverse Gion, on ne peut pas manquer le Yasaka Jinja. C'est une étape absolument incontournable si vous venez visiter Kyoto. D'ailleurs je vous suggère comme itinéraire de commencer par Gion, de visiter le sanctuaire du Yasaka Jinja (accès libre) et de pousser la balade vers Higashiyama, Kiyomizudera... Ici, nous sommes au summum du traditionnel japonais. Un vrai bond à travers le temps.

Yasaka Jinja est le théâtre de bon nombre d'événements, comme Hanatouro (la fête des lumières) situé juste derrière dans le parc maruyama ou encore le Gion Matsuri: LE festival incontournable de Kyoto. Je vous avais déjà parlé d'Hanatouro (ici), mais je reviendrai sur Gion Matsuri un peu plus tard dans l'été.


Utsukushi gozen-sha

J'aimerais faire un focus sur mon temple préféré de Yasaka Jinja: l'Utsukushi Gozen-sha. "Utsukushi" en japonais signifie "beauté" et ce temple est dédié à trois déesses: Ichikishima Hime no Kami, Tagiri Hime no Kami & Tagitsu Hime no Kami qui sont les trois filles d'Amaterasu. Amaterasu est la déesse la plus célèbre du Japon puisqu'elle représente le soleil et la création du Japon et à en croire la mythologie, le premier Empereur aurait été l'un de ses descendants. Maintenant vous comprenez pourquoi le drapeau japonais ressemble à ça et "le pays du soleil levant".

A gauche le drapeau national et à droite le drapeau de la Marine et l'Armée Impériale

Ichikishima Hime no Kami s'appelle aussi Benzaiten, et je vous en ai déjà parlé ici : elle est la déesse des arts, de la musique, de la littérature, de l'eau et de la beauté et représente la figure hindoue Sarasvatï.

Les maiko (apprentis geisha) vont souvent prier à ce temple ainsi que les individus travaillant dans l'industrie de la beauté (barbier, coiffeur, parfumeur, designer...) vous pouvez y aller pour espérer un commerce fleurissant et bien sûr y aller également pour vous même, que ça soit pour votre beauté extérieur ou intérieur. C'est d'ailleurs assez amusant de lire les vœux des uns et des autres.

La première étape pour prier est de se laver les mains et le visage avec l'eau sacrée, d'ensuite prier au temple et éventuellement finir en inscrivant son vœu sur l'Ema (la petite plaque en bois). Je me suis d'ailleurs acheter en souvenir l'Ema de gauche, mais j'aurais voulu acheter celui de droite avec les maiko... c'est un vieil ema qu'ils ne font plus je crois. Dommage.


Cliquez-ici si vous souhaitez consulter le calendrier des événements du Yasaka-Jinja (en anglais).

mardi 19 mai 2015

[NICE]: Ma matinée de rêve chez Tiffany's & Co

Une fois encore, Yelp me fait vivre des expériences inédites. Cette fois encore, Cécile, notre community manager nous gâte et nous emmène dans la très chic boutique de Tiffany's & Co à Nice. Mon dieu, le rêve Sex & The City est en train de se réaliser... Je suis invitée pour un petit déjeuner girly chez le célèbre joaillier new-yorkais, avec présentation de la dernière collection et essayage des bijoux.

En pénétrant dans la bijouterie toute de blanc & de bleu vêtue, je suis chaleureusement accueillie par l'équipe (avec présentation, serrage de main et tout et tout) puis par les yelpeuses.

 
Nous avons commencé par découvrir la jolie table qui s'offrait à nous: un bol géant rempli de fraises, des thés de chez Kusmi Tea, des mini viennoiseries, des cupcakes à l'effigie de la marque ainsi que des sucettes bleue en forme de coeur. Nous avons tranquillement pris le petit déjeuner le temps des présentations (eh oui, il s'agit seulement du deuxième événement officiel donc on ne se connaissait pas toutes). Puis Julie, la vendeuse qui s'occupait de notre groupe, est venue nous présenter la dernière collection "Tiffany T". Francesca Amfitheatrof, la directrice de design actuelle de Tiffany's & Co,  a souhaité revenir à des valeurs de simplicité pour cette nouvelle ligne, en mettant en avant le "T" de Tiffany's. Personnellement, j'ai beaucoup aimé les bracelets en or blanc et or rose sertis de diamants... ils sont très féminins.



Après la présentation de la collection Tiffany T, nous avons découvert le reste de la boutique, et nous pouvions essayer tout ce que nous voulions entre deux gorgées de Champagne Veuve Clicquot (la simplicité je vous dis ;) ). Bien sûr, nous voulions toutes essayer LA fameuse bague de fiançailles, dont toutes les filles rêvent. Personnellement, j'ai totalement craqué pour le pendentif clé coeur de la ligne "Tiffany Enchant" en platine et brillants qui coûte la modique somme de 10 500€... Autant vous dire que ça sera pas pour tout de suite haha. Mais bon c'était vraiment mon coup de coeur de la boutique... et sinon j'ai également adoré la collection Paloma Picasso (la fille de Pablo Picasso) avec ses motifs de rameaux d'oliviers, ainsi que la collection d'Elsa Peretti, qui a imaginé des flacons de parfums en pendentif (les parfums, c'est mon domaine ça !). C'était vraiment un pur bonheur de pouvoir essayer tout ce qui nous fait rêver... Sans Yelp, je n'aurais jamais eu le courage de mettre les pieds dans la boutique Tiffany's, et encore moins essayer quoi que ce soit... D'autre part, l'équipe sur place a vraiment été sensationnelle, ils ont été d'une patience à toutes épreuves, et en gardant leur professionnalisme et leur sourire bien entendu... C'est très rafraichissant sur la Côte d'Azur ! C'est si peu habituel d'être si bien reçu.

 Je vous invite à tester également leurs parfums, ils sont divins !

Enfin, pour cloturer cette matinée de rêve, nous avons pu repartir avec une photo polaroid chacune de cette matinée Yelp, ainsi qu'un shopping bag contenant LE fameux pendentif coeur "Return to Tiffany" d'une centaine d'euros... ô joie !! Cette matinée luxe fut mémorable. Merci mille fois Tiffany's de Nice pour ce superbe accueil, Cécile pour toute l'organisation et Yelp sans qui je ne vivrais probablement pas de genre de moments surréalistes :)


Vivement le prochain événement Yelp !

Les sites officiels & yelpeuses/bloggueuses présentes à l'évenement:
Yelp France & les review des autres yelpeuses sur cet événement: ici

lundi 18 mai 2015

# Brunch de mai: Le Spécial Anniversaire

Etant donné que je suis du mois de mai, je ne me voyais pas faire autre chose qu'un Brunch d'Anniversaire ! Au menu, que des choses qui me faisaient envie, tout en gardant l'esprit "healthy" en tête. Pour ce brunch, j'ai voulu faire quelque chose qui me ressemblait, avec un max de couleurs, et des fleurs partout.

Ce brunch est composé de: d'un smoothie fraise/ananas, de saumon fumé/salade verte, de pommes grenailles aux fleurs de ciboulette & de pastilla rose/framboise.


Smoothie Fraise/Ananas :

- Une grande barquette d'ananas pré-découpé
- Une barquette de fraises de Provence


Pommes grenailles aux fleurs de ciboulette & salade fraîcheur :

- Des petites pommes grenailles
- Deux gousses d'ail
- De l'huile d'olive
- De la ciboulette du jardin avec ses fleurs
- Sel/Poivre

Lavez bien vos pommes de terre pour enlever la terre, puis coupez les en morceaux. Dans une poêle, préparez un peu d'huile d'olive dans laquelle vous ajoutez deux gousses d'ail écrasées, et faites revenir vos pommes grenaille dedans. En fin de cuisson, lorsque vos pommes grenailles sont bien dorées, ajoutez de la ciboulette préalablement ciselée, et dressez les fleurs. N'oubliez pas sel & poivre comme d'habitude pour assaisonner. J'ai accompagné mes pommes de terre d'un mélange de pousses et de deux tranches de saumon fumé sauvage avec une tranche de citron.



Pastilla de framboises à la rose :

- Une feuille de brick
- Du beurre doux
- De la crème fraîche liquide
- De l'eau de rose
- Du sucre glace
- Du colorant alimentaire rouge
- Quelques framboises
- De la menthe (de mon jardin)

Avant toute chose, placez un saladier en inox et votre crème au congélateur pour que ça soit le plus frais possible pour avoir plus de chance de réussir votre crème fouettée. 

Pour les pastillas, on commence par dérouler sa feuille de brique et on y découpe des cercles à l'aide d'un emporte pièce (ou d'un cercle à pâtisserie) en s'aidant de la pointe du couteau. Préparez également une plaque tapissée de papier sulfurisé sur laquelle vous déposerez les cercles de brick. Avant d'enfourner, badigeonnez vos cercles de beurre fondu et saupoudrez-les de sucre glace. Enfournez vos pastillas à 180°C pendant quelques minutes, juste le temps qu'elles soient dorées et croustillantes.

En attendant, ressortez votre saladier dans lequel vous versez la crème fraîche, et commencez à battre avec votre batteur électrique jusqu'à ce que la crème épaississe. Une fois qu'elle ressemble à une crème fouettée, ajoutez un tout petit peu d'eau de rose et de sucre glace, puis une goutte de colorant rouge pour donner une jolie couleur rosée à votre crème fouettée. Gouttez-là bien sûr avant de dresser et ajoutez du sucre/eau de rose à votre convenance.

C'est maintenant le moment de dresser. Vous alternez pastilla/crème et vous finissez par crème & framboises fraîches surmontée de menthe fraîche. La prochaine fois, j'essaierai de faire des pastillas plus grandes, de façon à pouvoir intégrer des framboises dans les couches pour que ça soit encore plus gourmand.


Organisation:

Ce brunch a l'avantage d'être fait-minute, inutile de commencer la veille pour la préparation. J'ai commencé par faire le smoothie, les pommes grenailles & la salade fraîcheur, enfin les pastillas en dernière minute pour qu'elle garde du croustillant au moment de la dégustation (le mieux est encore de dresser le dessert juste avant la dégustation pour que le croustillant soit optimal).




Bonne reprise à tous ! Pour ma part, le week end commence enfin, et  je vais profiter un peu du Festival de Cannes aujourd'hui ! Donc ça sera mise en beauté chez L'oréal aux Galeries Lafayette, et projection du film colombien "La Tierra y la sombra" en compétition pour la Semaine de la Critique. Merci Nespresso & les Galeries Lafayette pour ces invitations.

mardi 5 mai 2015

[FASHION]: Disneyland Tokyo

Quand j'ai été passer un week end aux parcs Disneyland Tokyo, j'ai passé plus de temps à observer les visiteurs que le parc en lui-même. Contrairement à nous, les japonais se donnent à fond dans l'aventure et pensent aux moindres détails pour être les meilleurs fashionistas de la journée. Voilà un florilège de ce que j'ai pu voir dans le parc principal.


Prochain Fashion-Report à DisneySea !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...