vendredi 13 février 2015

Découvrez Okinawa au travers des musées

J'ai déjà écrit quelques billets sur Okinawa, l'île paradisiaque du Japon, mais j'ai encore des choses à vous raconter. 

Comme nous étions sur place très peu de temps (environ 3 jours), j'ai opté pour le tour guidé via une agence de voyage. Bien qu'elle soit pratique puisque vous n'avez pas à vous déplacer par vous même, vous êtes pris en charge en bus et on vous emmène d'un point A à un point B sans se préoccuper du trajet; l'expérience fut assez décevante. On se sent vraiment considéré comme un porte monnaie sur pattes, et les visites dans les musées sont complètement bâclées (on ne vous laisse même pas une heure sur place), donc on a pas vraiment le temps d'explorer, découvrir, admirer... En gros, on visite à toute allure pour arriver le plus vite possible à la boutique... -___- c'est pas vraiment ce que j'aime faire; mais visiblement, les japonais & chinois sont friands de cette façon de voyager.

Nous avions réservé via le site Japanican, et nous avions choisi cette formule (cliquez-ici) ; ça vous donne une idée de prix et du programme précis.

Bref, j'ai tout de même pu découvrir des musées intéressants, et d'autres qui sont des attrapes-nigauds à éviter.

1- Churaumi Aquarium

Churaumi a été l'arrêt le plus long de notre visite, et pour cause: il s'agit du deuxième aquarium le plus grand au monde. Il est surtout célèbre pour sa vue spectaculaire sur le bassin des requins & raies manta ; Mais nous avons également apprécié les sculptures florales dans le parc sur le thème aquatique. J'aurais aimé voir le bassin à tortues, mais nous n'en avons pas eu le temps. En tout cas il est vrai que cet aquarium est très impressionnant, et en plus il fait face à la mer; c'est très agréable. Si vous y allez par vos propres moyens, je pense qu'on peut facilement y rester une demie-journée si on veut tout explorer.

Site Internet


2- Ryukyu Mura

Le Ryukyu Mura est un parc qui reconstitue un village ryukyu avec ses arts & ses traditions. On peut assister à des petits spectacles, de la musique, de la danse, mais aussi voir les productions locales comme la poterie. Un groupe de touristes japonaises avaient revêtu pour l'occasion le kimono traditionnel d'Okinawa quand nous sommes rentrées dans le parc. Il y a aussi quelques stands de mets locaux dans le parc donc nous avons pu goûter le jus au sucre de canne. C'était chouette de voir la machine broyer la canne pour en extraire le jus... C'est vraiment l'endroit idéal pour vraiment découvrir la culture locale... mais encore une fois, je regrette qu'on ait eu si peu de temps.

Site Internet


3- Okashi Goten

Okashi Goten fabrique la fameuse tarte à la patate douce violette (beni-imo taruto), l'une des spécialités sucrées d'Okinawa. On peut y voir sa production, goûter diverses déclinaisons (gâteaux, glaces, mont-blanc revisité...) ainsi que d'autres productions locales comme le raisin de mer. (Je vous reparlerai des spécialités gastronomiques locales plus tard). Les petits plus: il y a un restaurant à l'étage, ainsi qu'une très jolie vue sur la mer.

Site Internet (en japonais uniquement)


4- Naha Fruits Land

Probablement l'étape la plus décevante de la journée... Le programme promettait la visite d'une plantation d'ananas, une autre spécialité de l'île; et nous avons atterri à Naha Fruits Land. Nous avons vu un ananas minuscule et tout le reste était brûlé... heureusement nous avons pu le goûter en boutique (et je dois dire qu'il était TRES bon). Nous n'étions probablement pas à la bonne saison (mars). Le parc en lui même a un concept intéressant, surtout pour les enfants puisqu'ils ont imaginé un royaume tropical des fées ; mais le guide qui a pris en charge notre groupe a complètement bâclé la visite.. il allait beaucoup trop vite, ne parlait qu'en japonais ; nous n'avions pas le temps de regarder quoi que ce soit ; pour arriver une fois encore à la boutique en un temps record. Nous avons aussi traversé une partie dédiée aux animaux, et franchement ils faisaient peine à voir... Je n'étais pas venue pour voir des animaux en cage, mais pour voir des ananas !! Le parc annonçait aussi un parc à papillons, mais je n'en ai vu aucun... L'entrée à 10€ aurait été valable si nous avions vu un peu plus d'espèces florales et de fruits... une grande déception malgré le joli cadre. Je pense qu'on apprécie beaucoup plus la visite si on la fait par soi-même (et à la saison adéquate): au moins on peut prendre son temps pour découvrir le royaume des fées, et admirer les jolies espèces tropicales.

Site Internet (en japonais uniquement)


5- Kogeikan

Quant au centre ville (sur l'avenue kokusai), nous avons visité le Kogeikan (Naha Traditional Craft Center) qui était en rénovation à ce moment là. Nous avons tout de même payé le prix fort (500 yen/personne) pour voir 2 kimono se battre en duel et arriver à la boutique... une vaste blague quoi !!
En revanche, c'est un endroit idéal si vous voulez vous inscrire à un atelier artisanal. On peut décorer un sac avec des pochoirs selon la tradition des kimono Bingata, peindre une assiette laquée décorative, fabriquer une petite pièce textile, souffler le verre ou encore faire de la poterie et décorer un shisa (le petit chien- lion emblématique de l'île). Comptez entre 1500 à 3000 yen selon l'activité.

Site Internet

Voila pour un petit tour au travers des musées de Naha, l'île principale d'Okinawa. Il en existe sans doute beaucoup d'autres; le reste ça sera pour une prochaine fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...