lundi 20 octobre 2014

Asakusa, un quartier incontournable de Tokyo

Bon je me rends compte que mes derniers articles ne parlent que de choses à manger: surement l'effet régime !! haha... Oui je n'en ai pas parlé sur mon blog, mais j'ai pris du poids à mon arrivée au Japon, et depuis, j'ai perdu 7 kilos, encore 2kg pour me mettre de nouveaux objectifs ! Donc je vais mettre de côté la nourriture (pas pour longtemps je vous rassure), pour vous emmener en promenade du côté d'Asakusa, un quartier qui ne manque pas de charme à Tokyo. Asakusa est surtout connu pour son temple bouddhiste "Sensō-ji" & sa pagode mais vous verrez qu'il y a bien d'autres choses...

Ce quartier m'a tout de suite fait penser à Higashiyama à Kyoto, surement à cause des petites échoppes traditionnelles qui bordent l'allée qui mène au Sensō-ji & du fait de la présence des jinrikisha (vous savez les fameux pousse-pousse à deux roues tirés par un homme beau et fort). Comme c'est resté un quartier traditionnel, ce n'est pas étonnant que les ochaya (maisons de thé) et okiya (maison de geisha) se soient installées là. Qui sait, vous aurez peut être la chance d'en croiser ?

Avant toute chose, je vous donne un bon plan gratuit: il faut aller à l'office de tourisme d'asakusa, et monter au 8ème étage pour avoir une vue imprenable sur le temple & sur la rivière Sumida. Vous y verrez aussi Tokyo Sky Tree & la flamme (crotte dorée) d'Asahi, la célèbre marque de bière.

 

Pour en revenir au sensō-ji, c'est vrai qu'après avoir vu la grande pagode de Nara (Kansai), et à cause de la foule de touristes présente sur les lieux, je ne me suis pas attardée longtemps. Cependant, il est une étape incontournable puisqu'il s'agit du plus vieux temple de Tokyo. Il existe plusieurs accès, mais le chemin conseillé et à la sortie de métro, où vous pourrez admirer la porte  "Kaminarimon" (litt. porte du tonnerre) et sa lanterne "chōchin" géante, haute de 4 mètres qui pèse 670 kg ! Les lanternes d'origine étant trop fragiles, vous ne verrez que des reproductions ; et sous la lanterne, vous pourrez admirer une sculpture en bois d'un dragon. J'ai entendu dire par une guide locale que les lanternes étaient repliées en cas de typhon pour éviter qu'elles ne se cassent. (Photo de la lanterne ci-dessus)


Si vous ne restez qu'à Tokyo pour votre voyage, profitez de cette allée commerçante (nakamise-dori) pour faire vos achats traditionnels. Vous pouvez trouver de tout: éventails, masques décoratifs, yukata & kimono, geta (chaussures traditionnelles), ombrelles etc... Il n'est pas si facile de trouver ce type de souvenirs dans les autres quartiers de Tokyo alors profitez-en.

Gardez en mémoire cette danse des hérons, j'en reparlerai bientôt !


Après cette bruyante-mais-néanmoins chouette balade, j'ai opté pour des chemins moins bondés pour me rendre à ma seconde étape située à environ 15-20 minutes de marche: imado-jinja quasiment inconnu des touristes (et voire des japonais) et qui pourtant ne manque pas de kitch !! En effet, c'est le temple dédié au maneki-neko que vous connaissez tous: le chat de la chance. Il semblerait que le problème de l'amour détrone tous les autres sujets, puisque les japonais (et surtout japonaises) s'y rendent pour ça.


Le sanctuaire aurait clairement besoin d'être rafraichi au niveau des peintures, et d'être mis en ordre parce qu'il est rempli de bibelots (parfois un peu flippants) sur le thème de chats ; les plantes commencent à envahir le terrain, et tout ça ne fait pas très net. On ne comprend pas bien non plus la présence de Mickey, Minnie & leurs joyeux lurons au milieu d'un sanctuaire shinto ! Mais bon, c'était quand même fun à voir, et puis un temple dédié au maneki-neko n'est pas si répandu que ça !

Ci-dessous, d'autres photos prises à mon retour dans le centre d'Asakusa, près de la rivière Sumida où j'ai croisé un autre maneki-neko.


Vous pouvez d'ailleurs partir de ce point pour une petite croisière fluviale et vous rendre sur l'île d'Odaiba par exemple. Cliquez-ici pour plus d'informations.

Enfin, et pour tout vous dire: c'était la deuxième fois que j'allais à Asakusa, sauf que la première fois, c'est tombé pile pendant le typhon n°18, ce qui a rendu la balade totalement impossible. J'ai perdu une journée et demi sur mon séjour et c'est en partie pour cette raison que j'ai visité Asakusa en vitesse grand V.

Les gens ont souvent tendance à réduire Asakusa au sensō-ji et à tort. Il y a tant d'autres choses à voir. Par exemple, il y a trois grands événements auxquels j'aimerais vraiment assister: le sanja-matsuri en mai, qui est le plus gros festival du Japon, qui attire chaque année plus de 2 millions de visiteurs et qui vous offre une occasion unique de voir un rassemblement de yakuza exhibant leur corps tatoué de la tête aux pieds ; l'Asakusa Samba Festival en août pour donner au quartier un air brésilien ou encore "Tori-no-ichi" en novembre, qui est un marché très peu connu des touristes, situé à Otori-jinja où on peut acheter un "kumade" 熊手 (un râteau en bambou décoré pour porter chance). On peut en trouver de toutes les tailles, et évidemment plus votre râteau est impressionnant, plus vous aurez de chance (notamment dans le business).

© Notes of Nomads: click here to read the blog
© Jensen Walker Photography: click here to read the blog
© Thomas Gittel: click here to read the blog
Bref, un quartier plein de charme où je ne manquerai pas de retourner si l'occasion se présente !! Si vous avez d'autres bons plans ou bonnes adresses à nous faire partager, n'hésitez-pas.

A très vite

7 commentaires:

  1. Mince ! Nous avons logé à 200 m de cette célèbre allée et si j'avais su qu'il y avait un point de vue pareil, je ne l'aurais pas manqué ! quelle vue ! cétait notre premier voyage et nous sommes allés à l'essentiel, mais ce n'est qu'à la fin que nous avons commencé à intégrer le fait qu'au Japon, il faut chercher les points de vue en hauteur ...

    Très sympa en tous cas !

    Pour une petite adresse (pas testée mais recommandée), dans la rue du Don Quijote, il y a un resto avec des bentos à 250 yens, imbattable ! Je suis passée devant, ça n'avait pas l'air très équilibré, mais pour les minis budgets et ceux qui n'ont peut-être pas les papilles trop délicates, c'est un super plan !

    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Madame Quatre pour ce commentaire et l'adresse de bento !! Pour le point de vue et les festivals, ça vous donne une bonne excuse pour y retourner :) A bientôt

      Supprimer
  2. Merci pour ces photos ! ^^

    J'ai visité Asakusa aussi ^^ ! Mais nous n'avons pas eu la chance de croiser une seule geisha dans ce quartier traditionnel.

    Sniff je m'en veux de ne pas avoir su qu'il y avait un temple Maneki-Neko pas très loin...:'( Étant folle de chats...Merci elles sont superbes tes photos et le temple chat de la chance trop chou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai cru voir ça dans l'un de tes derniers articles ^__^ ça te donne une bonne excuse pour y retourner comme ça ! Il y a aussi le gotokuji temple à tokyo qui serait THE PLACE TO GO pour les maneki neko... Mais je n'y ai pas été ! De toute façon, j'aimerais retourner à Tokyo, il y a plein de quartiers que je n'ai pas eu le temps de visiter, et puis la prochaine fois, je me fais une orgie de shopping à Harajuku ! La j'ai été limitée à cause de la limite de poids en valise...

      Supprimer
    2. "ça te donne une bonne excuse pour y retourner comme ça !"

      Lol ! ^^ J'ai comme projet de faire un autre voyage au Japon, mais dans la région où tu es (Kyoto, Osaka...).

      Oui c'est chiant la limite de poids de la valise !

      Supprimer
    3. Si tu la moindre question ou besoin de conseils, n'hésite pas à me demander :)

      Supprimer
  3. Ok merci ! J'ai déjà relevé de tes adresses sur Kyoto/Osaka lol !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...