dimanche 31 août 2014

Mon bébé a 3ans et 300 articles...

Un petit article spécial pour fêter les 3ans de mon blog (c'était le 29 juillet, je suis un peu en retard), et puis aujourd'hui ce 300ème article ! 100 articles par an, c'est pas mal non ? Ça fait une bonne moyenne ! En 3 ans, j'ai parcouru le Japon, la Suède, les Etats-Unis, l'Angleterre, l'Italie, la Belgique, la Thailande, la Malaisie et puis Israel... sans parler des nombreuses escapades en France. Je risque d'en rajouter un petit d'ici la puisque j'ai prévu d'aller en Corée du Sud au moins d'octobre !! 


L'année qui arrive va sans doute être plus calme et recentrée sur des destinations françaises ou frontalières puisque j'ai d'autres projets personnels et professionnels qui risquent d'être très prenant.

J'en profite pour faire le bilan de mon séjour au Japon qui va bientôt toucher à sa fin puisque mon retour en France est prévu pour fin octobre/début novembre.

Cette expérience a une fois de plus était riche en découvertes & en émotions. J'ai rencontré des personnes formidables et mon niveau de japonais a lui aussi bien progressé. 

Si on reprend les objectifs que je m'étais fixée avant mon départ, je suis assez fière du résultat !

- Cuisiner avec les produits locaux
- Cuisiner au cuiseur à riz
- Perdre du poids
- Affronter ma pudeur et oser le "Onsen" nue comme un ver
- Trouver un job

ECHECS

Alors pour le cuiseur à riz, j'ai déménagé et ne vis plus en guest-house, donc je n'ai plus de cuiseur à riz... en revanche, je compte bien m'en acheter un à mon retour en France: c'est tellement pratique ! J'ai déjà acheté la cuillère spéciale riz.

Concernant l'onsen, non toujours pas... mais c'est bien sur ma liste des choses à faire avant de rentrer... Il existe plusieurs types de onsen: les sento, les onsen classiques et les rotenburo. Les sento sont des bains publics chauffés à l'electricité (et cela ne m'intéresse pas du tout), les onsen sont les sources d'eau chaude naturelle et enfin les rotenburo qui présentent le plus d'intérêt à mes yeux, sont les onsen en pleine nature avec souvent une vue magnifique. Donc je lance un appel: si vous connaissez de chouettes rotenburo, faites le  moi savoir, mon mois d'octobre va être consacré aux voyages !

********
SUCCES

Pour les produits locaux, je suis beaucoup plus ouverte qu'à l'époque de mon précédent voyage, et me lance plus de défis culinaires lorsqu'il s'agit de goûter quelque chose de bizarre ; et maintenant que j'ai ma petite cuisine, il est beaucoup plus facile de cuisiner. Il y a cependant de nombreux légumes encore inconnus au bataillon qu'il faut que j'explore un peu plus en profondeur !

Pour la perte de poids, les choses ne se sont pas passées comme prévues, j'ai pris au moins 5 kg les deux premiers mois de mon séjour, et heureusement pour moi, j'ai tout reperdu et suis sur la bonne voie pour continuer à perdre encore un ou deux kilos, ce qui me ferait VRAIMENT gagner ce défi.

Enfin, ma plus grande fierté du voyage: j'ai décroché un job !! Après la galère de l'écriture du CV en japonais et après avoir essuyé plusieurs refus, j'ai continué mes recherches sans grande certitude et avec une pointe de désespoir en me demandant pourquoi malgré toutes mes compétences et langues je n'étais pas capable de trouver quelque chose... J'ai finalement changé de site de recherche d'emploi et là c'était bingo... Je suis donc devenue serveuse dans une crêperie où je fais également la plonge & coupeuse de fruit professionnelle :) Bientôt je vais jongler entre ce café et leur nouveau restaurant bistrot qui sert tapas & vin puisqu'en tant que française, ils me prennent pour une professionnelle du vin haha. Mission acceptée !! J'ai également donné des cours de français dans une école, mais cette expérience ne s'est pas montrée très concluante à cause du fainéant d'étudiant que je me suis coltinée qui m'annulait mes cours à la dernière minute... donc j'ai fini par abandonner ce poste.

Sinon pour les expériences inoubliables que j'ai pu faire depuis mon arrivée:

★ Déjà l'une des choses les plus importantes à mes yeux: pouvoir faire découvrir mon pays de cœur à ma famille  Je me suis mise une grosse pression à l'organisation du séjour parce que je voulais que les choses soient parfaites... Malgré la météo un peu bancale et le temps glacé que l'on a eu en début mars, je crois que le voyage a plutôt été satisfaisait pour eux... du moins je l'espère
★ 3 tremblements de terre & 2 typhons... 
★ J'ai visité le Mont Aso & son volcan encore actif... nous nous sommes rapprochés au plus proche du cratère. C'était très excitant ! (L'article is coming soon...)
★ Les fameux cerisiers en fleurs... qui m'ont vraiment envoyé du rêve... C'était magnifique.
★ Grâce à un ami japonais, j'ai pu rencontrer en personne la geisha la plus célèbre et prisée de Kyoto, vêtue de son sublime kimono rouge, des nombreux accessoires qui décoraient sa coiffure et ses dents peintes en noir comme à l'époque Edo... un souvenir mémorable !! (A savoir qu'un rendez-vous de 2h avec elle peut coûter facilement 2500€).
★ Cette année j'ai enfin porté le kimono !
★ Ma rencontre inopinée d'un papi japonais à Nagasaki, qui a vécu la bombe nucléaire...
★ Le merveilleux Sasebo Burger mangé à Nagasaki !! Mmmm 
★ J'ai goûté une glace spaghetti bolognaise... je n'oublierai ni ce goût atroce, ni le fou rire que j'ai eu avec ma copine Anissa 
★ J'ai expérimenté le Wadaiko (les tambours japonais) qui m'ont fait vibrer pendant près de deux heures, et je remets ça le mois prochain !
★ J'ai fait la descente de la rivière à Arashiyama en bateau traditionnel
★ Le Gion Matsuri, ce festival qui se déroule sur un mois et ses musiques qui résonnent encore dans ma tête (coming soon)
★ Cet été, j'ai été invitée à un vrai barbecue japonais, avec bières, jeu de la pastèque et feux d'artifices sur le toit de l'immeuble à la fin de la journée... On se serait cru dans un anime !
★ J'ai assisté au Festival de la Fertilité et vu une foule entière acclamer un pénis géant en bois... ça aussi c'était tellement drôle et inhabituel que je ne l'oublierai pas.
★ J'ai mangé dans un restaurant-prison... (coming soon aussi ! oui je sais, je suis très en retard sur les articles !!)
★ J'ai randonné dans une forêt de cèdres géants
★ Hier, j'ai été invitée en place VIP à assister au spectacle OVO du Cirque du Soleil et j'ai même pu donner un bouquet de fleurs aux artistes à la fin du spectacle... vraiment fun et inattendu.


Voila en gros les meilleurs souvenirs que j'ai depuis mon arrivée, j'en oubli certainement beaucoup... et il y en aura sans doute d'autres aussi, le voyage n'est pas encore terminé !!




En tout cas, je tiens à remercier ma famille, mes amis et mes lecteurs qui me laissent régulièrement des petits commentaires. Ça m'encourage à continuer l'écriture de mon blog  

Un grand MERCI !!

lundi 25 août 2014

[KYOTO]: Malebranche, la fabuleuse chocolaterie de Gion

En 2011 et 2012, la chocolaterie Malebranche a fait un carton dans les magazines français les plus en vogue grâce à ses langues de chat chocolat blanc-thé vert qui sont devenues la marque de fabrique de la Maison. Au détour d'une ruelle traditionnelle en plein cœur de Gion, le quartier des geisha, je suis tombée sur la chocolaterie, cachée derrière sa façade en bois et son noren 暖簾 (le rideau traditionnel apposé devant la porte d'une boutique). Après avoir franchi la porte coulissante, on se retrouve plongé dans le monde de Charlie et la Chocolaterie, avec en bonus le raffinement à la japonaise.



Histoire d'échapper quelques instants à la chaleur étouffante de l'été, j'ai opté pour leur barre glacée au chocolat au lait intense. C'était vraiment original, délicieux et ça fondait en bouche. Rien de comparable avec toutes les glaces que j'ai pu manger auparavant. Bon par contre, vous imaginez bien le nombre de calories là dedans...

Il existe 6 parfums différents: chocolat noir amer, chocolat au lait, matcha & chocolat blanc, fraise-framboise & chocolat blanc, mangue-coco & chocolat au lait, banane-chocolat au lait & caramel.

Oui je sais, ça donne envie... Je vais essayer d'en essayer 2 ou 3 autres si je peux ! Et puis, déguster sa glace face au jardin japonais, y a plus malheureux non ?



Mon grand regret, c'est de n'avoir pu tester ces magnifiques éclairs de la dernière collection (notamment celui avec la coiffure de geisha) qui ont eu un succès phénoménal. Toutes les boutiques sont en rupture de stock.. Il me faudra être plus rapide la prochaine fois !

Si cet article vous a donné envie, sachez que la Grande Épicerie de Paris vend les langues de chat au thé vert-chocolat blanc.

Pour consulter le site Internet de Malebranche, je vous invite à cliquer ici.

A très vite pour d'autres adresses gourmandes.

dimanche 17 août 2014

La S-Terrasse ouvre ses portes à Saitama

Le mois dernier, mon amie japonaise Naoko ouvrait les portes de son restaurant: S-Terrasse à Saitama (près de Tokyo). Elle trouve l'inspiration auprès de la pâtisserie européenne, et notamment française & allemande. Elle a entre autre revisité le Baumkuchen (le célèbre gâteau à la broche allemand) avec une touche japonaise puisqu'elle y a incorporé de la farine de riz au lieu de la farine de blé traditionnelle. Et si vous voulez encore plus d'originalité, vous pouvez même acheter une tranche de Baumkuchen surmontée d'une légère mousse vanille, fraise ou thé matcha. Je l'ai goûté, et il est vraiment très moelleux ! D'ailleurs, Naoko utilise énormément la farine de riz dans ces pâtisseries/biscuits secs. Elle souhaite vraiment proposer une fusion entre la pâtisserie européenne et japonaise.

J'en profite pour faire un petit aparté sur le Baumkuchen qui est le gâteau typique pour les anniversaires ou pour noël. Le Baumkuchen semble être apparu au Japon dans les années 20 grâce au pâtissier Karl Joseph Wilhelm Juchheim qui a ouvert son entreprise "Juchheim" à Kobe. Le groupe emploie aujourd'hui près de 600 personnes et possède de nombreuses boutiques à travers le pays. Surnommé en Allemagne "le roi des gâteaux", le Baumkuchen est peut être la pâtisserie européenne la plus célèbre au Japon. Si vous passez devant l'une des boutiques, pensez à jeter un oeil à travers la vitrine: sa confection est vraiment très impressionnante.

Petite vidéo bonus trouvée sur Internet: 



Voila quelques produits de S-Terrasse:

J'ai pu goûter: madeleines, pâtes apéro croustillantes (poivre & sel), baumkuchen, et enfin des petits gâteaux appelés "Okaki" à la fraise, chocolat ou chocolat blanc (ce sont des petites bouchées soufflées au riz, à mi chemin entre le mochi et la meringue): c'était fondant et croustillant à la fois, c'était vraiment inédit, je me suis régalée avec.
Quelques photos du restaurant où vous pouvez également manger:



Le seul inconvénient c'est son accès difficile... espérons que le restaurant se développe et ouvre d'autres adresses dans la capitale ou dans le Kansai :)

Cliquez-ici pour accéder au site Internet

Si vous passez par là, donnez lui le bonjour de ma part !
尚子さん、頑張ってね~

jeudi 14 août 2014

[KYOTO]: Randonnée mystique dans la forêt de Kurama

A seulement 30 minutes en train de Kyoto, vous vous retrouvez dans une forêt dense de cèdres pouvant atteindre 60 mètres de hauteur. La balade commence à Kurama qui est connue pour être la terre d'origine de Sōjōbō, le Tengu le plus puissant. Tengu est une créature de la mythologie japonaise shinto, qui vit dans les montagnes du Japon et qui ressemble à la fois à un homme et un oiseau, avec la particularité d'avoir un nez très long. Je vous en parlais déjà ici


C'est parti pour la balade ! L'accès à cette forêt et aux temples qui ponctuent le chemin est seulement de 200 yen (mais méfiez-vous de la petite vieille à la caisse, elle a voulu arnaquer ma copine de 30€ sans même s'excuser... et à mon avis, elle doit le faire toute la journée...comme quoi les japonais ne sont pas tous honnêtes).

 
Si vous visitez un temple shinto, il est fort probable que vous croisiez sur votre un chemin un arbre arborant d'étranges éclairs en papier: c'est tout simplement un arbre sacré que l'on appelle "Shinboku". Celui-ci est particulièrement impressionnant du fait de sa hauteur, et il se trouve au temple Yuki-jinja, l'un des premiers que vous trouverez sur votre passage. (Attention, si vous décidez d'utiliser le Cable car, vous ne vous arrêterez pas à ce temple).


Si vous avez un ami japonais à disposition, vous pouvez acheter un o-mikuji tengu pour 200yen qui vous prédira votre avenir. S'il est de mauvais augure, il faut surtout le laisser sur place et l'attacher à l'endroit prévu pour.


Juste avant d'arriver au temple de Kurama-dera, vous pouvez vous arrêter pour faire une petite pause. J'aime particulièrement la décoration de cet endroit avec le foyer au centre de la table, comme à l'époque.


La mosaïque ci-dessus représente le coupeur de bambou puisque chaque année le 20 juin, il y a la cérémonie "Takekiri Eshiki" (soit la cérémonie du coupage de bambou). Plus d'excuses pour ne pas y aller ! Par ailleurs l'intérieur du Kurama-Dera est particulièrement magnifique avec toutes ces dorures. 

  

Une fois le temple passé, on s'enfonce dans l'épaisse forêt, et les chaussures de randonnée s'imposent! Surtout avec le typhon que nous avons eu, le sol était gorgé d'eau, et c'était parfois glissant. Vous arrivez à un petit croisement; commencez par jeter un coup d’œil à gauche, vous tomberez sur un superbe endroit appelé "Kinone Michi" où les racines des cèdres tapissent le sol ; ensuite vous pouvez redescendre par l'autre côté pour continuer le chemin.

Une fois que vous apercevrez l'eau de la cascade: c'est gagné !!

Vous êtes arrivés à Kibune, une ville construite autour de l'eau. On perd facilement 5°C par rapport à la ville ici. Autant dire que c'est une destination estivale très plaisante pour quitter la chaleur lourde de l'été tropical. Pour commencer: après l'effort, le réconfort comme on dit. Cette marche nous a mis en appétit. Les restaurants les plus connus sont ceux installés à même la cascade, mais préparez-vous à payer entre 70 et 100€ pour un lunch. Il y a aussi les somen froides qui descendent par un bambou géant proposées par Hirobun tout en haut du village, mais il vaut mieux réserver à l'avance: on a voulu y aller et nous a annoncé tout naturellement "4h d'attente"... Cela coûte 1300 yen et je crois qu'on ne peut rester que 20 minutes. Finalement, nous avons jeté notre dévolu sur Denbe でんべ où nous avons mangé des soba & tempura. Je peux vous dire que ce sont probablement les meilleures tempura que j'ai mangé dans ma vie, elles étaient super croustillantes, c'était vraiment un délice. Nous avons payé 1600 yen je crois.


Quelques photos de la ville de Kibune...


Et enfin, l'autre point d'intérêt de la ville c'est le sanctuaire de Kibune. Le temple célébrait encore le Tanabata (la fête des étoiles), donc nous avons pu écrire notre vœu et l'accrocher. Il y avait aussi un mikuji spécial qu'il fallait plonger dans l'eau pour faire apparaître les inscriptions dessus. J'aurais vraiment aimé le faire, mais je n'avais pas d'ami japonais à qui demander pour la traduction... c'est dommage !


Voila pour Kibune ! Il faut maintenant redescendre jusqu'à la station la plus proche ; pour les fainéants, vous pouvez vous délester de 1000 yen et prendre la navette et pour les autres, il faudra marcher de nouveau 40 minutes pour l'atteindre. Mais honnêtement, la route est tellement sympa qu'on ne voit pas les minutes passer. Regardez un peu...


Infos pratiques:

Pour y aller, prenez le train depuis la station de Demachiyanagi (nord de Kyoto) et arrêtez vous au terminus (Kurama). Pour revenir à Kyoto, reprenez le train depuis la station Kibuneguchi (celle que vous trouverez après les 40 minutes de marche). Le trajet simple coûte 420 yen si mes souvenirs sont bons. soyez bien équipés: bonnes chaussures, vêtements que vous pouvez salir, bouteille d'eau et nourriture en cas de petite fringale. C'est une petite randonnée, mais assez intense (ça monte beaucoup, il y a beaucoup d'escaliers, et ça peut être glissant dans les endroits moins aménagés).

Ne manquez surtout pas cette destination magnifique.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...