lundi 21 juillet 2014

Fêtez Tanabata, la fête des étoiles, dans le Kansai ★

Le 7 juillet, je me suis rendue à Osaka afin de célébrer Tanabata, la fête des étoiles.

Cette tradition, célébrée partout dans le pays, provient d'une vieille légende chinoise qui raconte l'amour impossible entre deux étoiles: Orihime et Hikoboshi (de leur nom japonais). Orihime est une princesse tisserande, et Hikoboshi surveille les boeufs. La princesse tissait de merveilleuses étoffes qui son père adorait, mais elle était triste de ne pouvoir trouver l'amour. Son père Tentei (connu sous le nom chinois de l'Empereur de Jade, le dieu tout puissant de l'univers), pris de peine pour sa fille, lui fit rencontrer Hikoboshi avec qui elle se maria. Peu de temps après leur union, chacun d'eux devint laxiste sur son travail: Orihime arrêta de tisser, et Hikoboshi laissa ses bêtes s'éparpiller dans le ciel. Tentei, pour les punir, décida de les séparer en créant la voie lactée entre eux. Orihime, plus malheureuse que jamais, implora son père de la laisser le rencontrer au moins une fois par an.

Vous l'avez compris, c'est le jour du Tanabata, le 7ème jour du 7ème mois lunaire.

Cette légende a été importée au Japon en 755 par l'impératrice Kōken qui a régné deux fois sur le Japon. Les impératrices n'ont pas été nombreuses, mais si elles étaient l'unique descendante, elles accédaient au trône. Kōken a été la 8ème impératrice. On lui doit notamment la construction du Grand Bouddha situé à Nara (cliquez-ici). Cependant, elle a très largement été influencée par un moine bouddhiste qui l'a d'ailleurs poussé à reprendre le trône une seconde fois, et elle lui a donné le statut d'héritier au trône. Depuis cette période, les ministres ont décrété que les femmes et le pouvoir ne faisaient pas bon ménage, et il s'est écoulé près d'un millénaire avant qu'une femme ne puisse ré-accéder au trône.

En tout cas, moi je suis bien contente qu'elle ait fait venir le Tanabata au Japon, puisque j'ai pu profiter de cette merveilleuse soirée illuminée à Osaka. Un peu partout dans le pays, vous pourrez voir des décorations multicolores faites de papier, vous pourrez écrire vos voeux sur une bandelette de papier appellée Tanzaku et profiter des animations nocturnes (jeux pour les enfants, stands de nourriture, décorations lumineuses...).

Notre première étape a été le temple Shitennoji, célèbre pour son tunnel de lumière et ses nombreuses décorations de papier. Pour arriver jusqu'au tunnel, nous sommes déjà passés par les brumisateurs géants: c'était juste parfait pour nous rafraichir de ce climat lourd. Mon ami indonésien s'est d'ailleurs prêté au jeu des Tanzaku.

 

La seconde étape a été la station Tenmabashi où ils ont eu pour idée de célébrer Tanabata en transformant le cours d'eau en véritable Voie Lactée. C'était juste à couper le souffle.




Le site officiel de Shitennoji: cliquez-ici
Le site officiel de Tanabata Osaka: cliquez-ici

Le prochain round se déroulera à Kyoto (puisque je n'ai pas bien compris pourquoi mais on peut célébrer Tanabata à plusieurs périodes différentes, et le plus souvent c'est au mois d'août). Donc les amis, du 2 au 11 août, vous savez où je suis :) Pour plus d'infos: cliquez-ici

1 commentaire:

  1. Merci pour tes photos c'est sublime !

    Rien que le nom "fête des étoiles", ça fait rêver.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...