vendredi 27 juin 2014

Poulet pané au parmesan & sa sauce crémeuse à l'ail

Au Japon, puisque le bœuf coûte cher, je me rabats sur les blancs de poulet. Ces temps-ci j'avais envie de faire des nuggets avec une petite sauce à l'ail tout en y apportant ma touche japonaise. C'est un peu long à faire, mais c'était tellement bon que finalement, le jeu en vaut la chandelle.

Ingrédients: 

- blancs de poulet
- Panko (chapelure japonaise souvent utilisée pour le tonkatsu ou les tempura)
- 1 oeuf
- parmesan en poudre
- crème liquide
- une gousse d'ail
- du wasabi (j'ai utilisé de la pâte)
- de la mayonnaise allégée
- sel & poivre
- huile de friture
Facultatif: persil plat

Préparation:

Après avoir détaillé les morceaux de poulet, il faut battre un œuf dans un petit bol, et dans un autre récipient, mélanger le panko au parmesan. Trempez ensuite vos morceaux de poulet dans l'oeuf battu puis le déposer dans la chapelure pour l'en enrober, puis une fois que c'est prêt, déposez vos morceaux sur un petit plateau ou sur une assiette. 

Avant de passer à la cuisson, je vous suggère de préparer la sauce. De cette façon, lorsque votre poulet sera chaud et croustillant, il suffira juste de répandre cette sauce, et de vous régaler sans plus attendre. Pour la sauce, c'est très simple, j'ai réduit l'ail en purée que j'ai incorporé à la crème, j'ai rajouter une noisette de wasabi, sel et poivre, un peu de mayonnaise allégée pour donner de la consistance à la sauce et on mélange bien.

Plusieurs cuissons possibles pour le poulet, vous pouvez utiliser une friteuse, ou sinon comme moi les faire revenir à la poêle dans un peu d'huile (c'est déjà suffisamment gras comme ça). Une fois bien dorés, vous pouvez essorer vos nuggets sur du papier absorbant (pour limiter la matière grasse) et ensuite les dresser dans une assiette. Enfin, versez votre crème sur le poulet à l'aide d'une cuillère et rajoutez  quelque feuilles de persil plat pour donner du goût et de la couleur.


Succès garanti !

jeudi 26 juin 2014

[KYOTO]: Tsujiri, un endroit réputé pour le thé matcha

Pour fêter le dernier jour à Kyoto de ma copine Keiko, elle a décidé de m'emmener chez Tsujiri, un salon de thé extrêmement célèbre pour son thé matcha qui a ouvert ses portes en 1860. La boutique principale où nous sommes allées est située sur l'avenue principale de Gion (shijo dori), celle qui va de la station Gion au temple Yasaka au bout de la rue: quoi de plus logique que de développer cette enseigne dans le quartier des geisha, véritable emblème de l'histoire de Kyoto... 

Peu importe l'heure à laquelle vous passez, il y a toujours du monde ! Chaque fois que je passe devant, je vois une file d'attente d'au moins 15 personnes... ça me rendait curieuse mais pas jusqu'au point de m'y aventurer... Voila qui est réglé !

La boutique est située au rez-de-chaussée et le salon de thé à l'étage. En attendant dans la file, vous pouvez admirer un mur entier rempli de chasen, ce fameux petit fouet de bambou qui permet de sublimer le thé matcha lors de sa préparation. Vous l'avez sans doute déjà vu quelque part.  En moyenne, un chasen moderne est composé de 64 tiges, reliées par un fil souvent de couleur sombre. A l'époque, il pouvait y avoir jusqu'à plus de 120 tiges pour le shogun ou les grands maîtres féodaux. Plus les tiges sont épaisses et rares, plus cela requiert de l'expérience et du savoir-faire pour l'utiliser.

L'architecture de la boutique est vraiment représentative du traditionnel japonais, vous mangerez au milieu de structures en bambou et vous pourrez admirer les petits jardins japonais et peintures de geisha. Tout ce dont on attend d'un salon de thé en plein cœur de Gion. Le menu lui aussi est traditionnel, ne vous attendez pas à déguster une tarte aux fraises ici... Le thé matcha est la star locale.


Photo prise sur leur site internet
Keiko a choisi un kakigoori, un célèbre dessert estival composé en majeure partie de glace pilée. Celui ci comportait aussi de la glace au thé matcha, au yuzu et à la vanille salée, des haricots sucrés azuki, des mochi blanc et vert appelés shiratama, des mini cubes de gelée fraise et yuzu et la glace pilée parfumée au thé matcha. 

Le dessert que j'ai choisi est en édition limitée et s'appelle "Ajisai" (ce qui signifie hortensia): oui vous l'avez compris avec mon dernier article, c'est l'époque des hortensias ! Ce parfait est composé de boules de glaces thé vert et hortensia surmontées de chou, une crème chantilly au yaourt, une boule de glace à la vanille salée, des cubes de gelées de matcha, un biscuit en forme de feuille au matcha, des mochi de riz et des haricots sucrés azuki.
Il faut compter environ 1200 yen pour un dessert de ce type (ce qui n'est pas donné) mais bon, rien que pour l'esprit du lieu, son histoire et l'expérience des desserts japonais, cela vaut le coup. Je préfère tout de même vous prévenir, c'est assez spécial au niveau du goût...

Pour visiter leur site officiel, rendez-vous ici.

A bientôt pour d'autres adresses sympa :)

vendredi 20 juin 2014

[LONDRES]: Le Big Ben, cette horloge qui nous fait tous rêver

Le Big Ben est sans aucun doute, un spot incontournable de Londres. Personnellement, c'est l'un de mes endroits préférés, et j'ai beau y retourner 2 fois, 3 fois, je ne me lasse jamais de l'admirer sous tous ses angles. 

Sans même y avoir mis les pieds, il me faisait déjà rêver étant enfant, dans Mary Poppins, Peter Pan, la Belle et la Bête ou encore dans Basil, détective privé. Walt Disney devait lui aussi être amoureux de cette tour, et il m'a transmis son amour pour Londres et le Big Ben. Aujourd'hui, il est impensable pour moi de retourner à Londres sans passer par Westminster :)


C'est l'heure de la parenthèse historique !! Je vous rassure, je vais vous épargner la longueur des aiguilles, la quantité de verre de l'horloge et autres détails trop techniques à mon goût.


Pour ceux qui ne le savent pas, le Big Ben s'appelle normalement la Tour Elizabeth et fait partie du Palais de Westminster où siège le Parlement Britannique. Saviez-vous qu'il arrive que le Big Ben s'arrête pour des occasions importantes ? Pendant la WW1 et WW2, le Big Ben est resté silencieux pendant deux ans, et sa lumière était éteinte la nuit pour ne pas guider les avions militaires et éviter les attaques des allemands.  Il s'arrête également en hommage aux personnes disparues comme récemment, la très controversée Margaret Thatcher. Ce n'était pas arrivé depuis la mort de Churchill en 1965. Lady Diana, elle, n'a pas eu cet hommage... peut-être est-ce réservé aux plus grandes personnalités politiques seulement ? Cela parait logique, puisqu'il s'agit du parlement britannique. Quoi qu'il en soit, une opération telle que celle ci a couté 10 millions de £ et a largement été critiquée.

Cette phrase dans une interview du site Mirror a retenu mon attention: 
“[...] she stopped the mines, she stopped the ship yards, she stopped the steel works and now she has stopped Big Ben.”
 Qu'on apprécie ou pas les choix qu'elle ait pu faire au cours de sa carrière, elle reste néanmoins un personnage emblématique de l'Histoire de l'Angleterre et je trouve ça bien qu'elle ait reçu des funérailles telles que celles-ci.


Je profite de cette parenthèse pour vous renvoyer au film "The Iron Lady" interprété par la fabuleuse Meryl Streep qui est un pur chef-d’œuvre. Alors si vous ne l'avez pas encore vu, je compte sur vous pour régler ça rapidement !


Parenthèse Thatcher terminée, j'aimerais revenir sur le Palais de Westminster qui est une merveille de l'architecture néo-gothique. Il comporte plus de mille pièces (avec même parait-il des bars, restaurants et salles de sport). En tant que visiteur étranger, il est possible de visiter l'intérieur du Palais en réservant des mois à l'avance un samedi ou une date en juillet ou août puisqu'à cette période, le parlement ne se réunit pas. Quant au Big Ben, sa visite est malheureusement réservée aux résidents de Grande-Bretagne, donc si vous étudiez ou vivez en Angleterre, profitez-en pour moi petits chanceux ! Il y aurait peut être même une possibilité pour vous d'assister à une séance parlementaire... Je ne suis pourtant pas très politique, mais je pense qu'une expérience comme celle-ci peut être grandiose.


Nous n'avons pas le droit de rentrer dans Big Ben, alors France 2 l'a fait pour nous... je vous quitte avec ce très beau reportage réalisé en janvier dernier.


Good Bye

mercredi 18 juin 2014

[JAPON]: J'ai testé l'hôtel capsule de luxe avec First Cabin

J'ai finalement testé le fameux "hôtel capsule" dont on entend parler dans tous les documentaires sur le Japon. Oui, mais j'ai testé la version de luxe avec "First Cabin", un concept innovant d'hôtel capsule confort qui a été lancé en 2008.

En 2009, Osaka accueillait le tout premier First Cabin, puis le second à Kyoto en 2010, deux nouveaux arrivants à Tokyo en 2012 et 2013 et enfin, il y a quelque jours, un autre établissement a ouvert à Hakata (Fukuoka). Ce concept séduit visiblement le public, et n'a pas fini de faire parler de lui. En dehors de Tokyo et d'Osaka, il n'est pas si évident que ça de trouver un hôtel capsule, et encore moins pour une femme, puisqu'à l'initial, l'hôtel capsule était réservé à accueillir pour la nuit les hommes ayant trop bu avec leur patron et/ou leurs collègues. Et encore aujourd'hui en 2014, il n'est pas rare du tout de se voir refuser l'entrée parce qu'on est une femme (incroyablement sexiste je sais...).

Mais rassurez-vous Mesdames, First Cabin a réglé ce problème.

Cet hôtel propose deux types de cabines: la "First Class Cabin" (4.4m²) et la "Business Class Cabin" (2.5m²). Comme je n'ai pas fait les choses à moitié, j'ai testé la plus luxueuse (2500 yen la nuit à celui de Kyoto).


D'autres photos trouvées sur leur site internet


L'hôtel de Kyoto jouit d'une excellente situation géographique puisqu'il se trouve à seulement 5 minutes à pieds de la station de train Shijo-Karasuma (train qui rejoint le centre de Kyoto, Osaka en passant par Arashiyama), à 2 minutes à pieds de la station de métro "Shijo"et à 10-15 minutes à pieds de Shijo-Kawaramachi qui est au cœur de la ville. Vous pouvez donc tout faire à pieds depuis l'hôtel, et sortir jusqu'à tard le soir sans vous prendre la tête avec le dernier train/métro.

C'est un hôtel très agréable, avec une cabine bien équipée (TV écran plat, casque pour la TV, wifi gratuit partout dans l'hôtel, produits signés Shiseido dans la salle de bain commune, serviettes & brosse à dent et même un pyjama & des chaussons). Il y a également un tiroir à code sous le lit pour y ranger vos affaires.

Je recommande cet hôtel aux petits budgets, et surtout aux voyageurs seuls. Il y a tout de même des inconvénients (mais à ce prix là, c'est normal !), le silence est de mise dans le "dortoir". Même si les cabines sont fermées par des rideaux en dur, on entend les voisins bruyants (big up à la grosse ronfleuse que j'ai subi 2 nuits de suite)... Donc si vous n'êtes pas pressés par un réveil, je vous recommande très fortement de venir avec vos boules quies, comme ça vous vous assurez une nuit parfaite. Le lit et les oreillers sont très confortables.

Pour consulter leur site officiel, je vous invite à cliquer ici

En attendant, nous souhaitons une longue vie à First Cabin !

lundi 16 juin 2014

A quoi ressemblait la France d'antan ? Découvrez-le à Saint-Quentin

Pour éviter de ne vous parler que du Japon pour les 6 mois à venir, je me suis gardée quelques articles sur mes précédents voyages & balades (bon et aussi parce que j'ai pris du retard, je l'avoue...). Cet hiver, j'ai fait une escapade d'une demie-journée à Saint-Quentin en Picardie, et j'ai été agréablement surprise par cette charmante ville. Ayant de la famille à proximité de Reims, j'aurai sans doute l'occasion d'y retourner la prochaine fois afin d'explorer les environs plus en profondeur !

Aujourd'hui, je vous propose de faire un bond dans le temps et de nous rendre dans l'un des musées de la ville, aménagé en village des métiers d'antan. On y retrouve des objets de 1860 à 1960 et c'est reconstitué d'une telle manière qu'on s'y croirait vraiment. On se balade à travers les ruelles du village, à jeter un regard curieux au travers des vitrines des boutiques qui nous entourent. L'expérience a vraiment été intéressante, et le plus amusant, est d'y aller avec un parent ou un grand parent. C'est tellement chouette de les voir nostalgiques devant un vieux bout de ferraille :) Ils pourront aussi vous raconter toutes leurs petites anecdotes de l'époque... un vrai moment de plaisir à partager en famille.


De temps en temps, les automates prennent vie, et vous pourrez aller à leur rencontre pour découvrir les vieux métiers comme porteur d'eau ou matelassier. Guettez donc le programme d'animations du musée.

************

Il y a une autre partie dans ce musée, consacrée à l'ancienne usine de Motobécane, constructeur français de deux-roues qui a ouvert ses portes en 1924 et qui existe toujours aujourd'hui sous le nom de MBK et qui, depuis a rejoint le groupe de Yamaha. Les amateurs de vélos et moto pourront ainsi  admirer l'évolution des modèles à deux roues.

J'ai particulièrement aimé découvrir pour la première fois en vrai le Grand-bi, cette incroyable invention qui nous vient de nos amis british...


Pour toutes autres informations sur le musée, je vous invite à consulter leur site officiel.

A bientôt

vendredi 13 juin 2014

[OKINAWA]: Cap Manzamo et balade en bord de mer

Je reviens sur mon voyage à Okinawa pour vous faire découvrir le bord de mer sur la côte ouest de Naha, l'île principale. Comme nous n'avions que peu de temps lors de ce voyage, nous avons pris un tour guidé sur la journée pour nous emmener d'un point A à un point B. Alors ça a des avantages comme des inconvénients, mais personnellement je n'aime pas trop cette façon de voyager, on vous emmène dans tous les spots à touristes, et on vous regarde comme un porte-monnaie géant... l'horreur. L'avantage, c'est qu'on a pas à s'embêter avec la conduite, le bus vous emmène directement où vous voulez aller et vous ne perdez pas de temps.

C'est ainsi qu'on a pu découvrir le Cap Manzamo, un spot incontournable de l'île. Il s'agit d'une côte rocheuse en forme d'éléphant.


Ces photos ont été prises en début mars, donc imaginez la couleur de l'eau en été :)

J'espère pouvoir y retourner à l'occasion ! Cette fois-ci, autant faire les choses jusqu'au bout, j'irai m'échouer sur l'un des nombreux îlots paradisiaques que comportent l'archipel.

Je vous laisse avec cette petite vidéo prise à bord du bus !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...