mercredi 19 mars 2014

[OSAKA]: Dōtonbori by night

Contrairement à Kyoto qui est une ville paisible où il fait bon vivre, Osaka redouble d'énergie, surtout en terme de divertissements. Je vous emmène  aujourd'hui pour une promenade nocturne dans l'un des quartiers les plus connus et les plus prisés par les touristes: Dōtonbori, ancien quartier de plaisir,  célèbre aujourd'hui pour son coureur Glico et ses lumières. C'est un quartier où il y a toujours du monde ! On y vient surtout pour faire du shopping et pour manger (l'une des activités préférées des japonais). Il y aurait même un dicton qui dit qu'à Kyoto, on s'écroule sous le poids du kimono, et qu'à Osaka on s'écroule sous le poids de la nourriture ! :)


Où manger ?

En terme de gastronomie, de nombreuses possibilités s'offrent à vous... Vous pouvez vous essayer à la street food locale comme les takoyaki, ces fameuses petites boulettes fourrées au poulpe. Rien que leur préparation vaut le détour; les cuisiniers ont une dextérité incroyable; quand la boulette commence à prendre forme, ils la piquent avec une baguette pour la retourner à la vitesse de la lumière; bon après on aime ou on aime pas ; c'était la première fois que j'y goûté, et je n'ai pas trop apprécié parce que c'était trop coulant à l'intérieur, du coup ça donnait une texture peu agréable en bouche. Je ne sais pas si tous les takoyaki sont comme ça ? Moi j'ai choisi des takoyaki saupoudrés d'oignon émincé avec un quartier de citron, mais généralement, les takoyaki sont recouverts d'une sauce brune épaisse et de paillettes de thon séchées; ça donne un goût beaucoup plus prononcé.


Si vous êtes fatigués de votre journée et que vous préférez vous asseoir quelque part pour manger, je vous recommande "Torikizoku", un restaurant de yakitori (brochettes) qui propose tout à 280yen (un peu moins de 2€), boissons comprises. C'est une chaîne de restaurants donc on en trouve un peu partout dans le pays; moi j'avais testé celui de Kyoto (près de shijo kawaramachi) et l'ambiance était GE-NIALE. J'ai trouvé celui ci un peu moins fun mais la nourriture reste bonne ! Alors c'est une valeur sûre. Autant vous prévenir tout de suite: TOUT se mange dans le poulet ! Moi qui ne suis pas trop du genre à expérimenter les trucs bizarres, j'ai tout de même fait l'effort de goûter la brochette de cartilage (les lamelles fines et blanches qu'on voit au milieu du menu), et vraiment c'est très bizarre... C'est bourré de calcium parait-il, et bon pour le collagène... personnellement je préfère me faire un bon verre de lait ! Vous pouvez aussi trouver des brochettes de tendons, de peau de poulet, de cœurs de poulet, de foie... mais je vous rassure il n'y a pas que des trucs chelous sinon je n'irai pas ! Mes deux chouchous sont les つくねチーズ (Tsukune au fromage); les tsukune sont des boulettes de poulet un peu grillées, et le poulet sauce tartare. Pour grignoter, je vous suggère de tester les "edamame" qui sont des fèves de soja cuites à l'eau ou à la vapeur: c'est simple et délicieux. Pour les boissons, je vous recommande ma boisson préférée: l'umeshu rokku, qui est une liqueur de prune sur glaçon. Il existe d'autres façon de servir l'umeshu, c'est pourquoi je vous précise "rokku", ça peut être servi avec du soda ou noyé dans de l'eau. Personnellement, je l'aime tel qu'il est.

Selon l'affluence dans le restaurant, il est possible qu'on vous demande de rester maximum 2 heures.


Pour trouver ce restaurant, c'est très facile, une fois que vous avez passé le Forever 21, il vous suffit de trouver Tarō Kuidaore,  le clown en rouge et bleu mécanisé qui joue du tambourin. C'est dans ce building au 2ème étage. Vous pouvez taper 中座くいだおれビル dans google map. Il y a d'ailleurs d'autres restaurants dans ce bâtiment, si vous voulez jeter un coup d’œil, veuillez cliquer ici.


Ce qu'on aime ?

★ L'abondance de magasins et de restaurants; il y en a pour tous les goûts !
★ L'énergie débordante de ce quartier.
★ Les jolies lumières qui se reflètent dans l'eau une fois la nuit tombée; ça donne une atmosphère très particulière.

Ce qu'on aime moins ?

★ Les hôtes et hôtesses qui se jettent littéralement sur leurs victimes pour les attirer dans un club glauque. Ou encore les rabatteurs des restaurants, qui sont lourds et insistants.
★ Le look trop provoquant de la plupart des femmes et jeunes filles. Chaussures de dominatrices, ou dignes d'un sex-shop, jupes ou mini short à ras la mou** même quand il fait 4°C à l'extérieur.

Voila pour la balade nocturne! 
N'hésitez pas à me partager vous aussi vos adresses coups de cœur et vos impressions sur Dōtonbori!

2 commentaires:

  1. Les takoyaki j'adore ça ! En regardant tes photos cela me donne faim lol !

    La première fois que j'en avais gouté j'avais trouvé ça trop bizarre...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis allée à Ôsaka que 2 fois mais je n'ai pas trop aimé l'ambiance de Dotombori. Je me sens un peu mal à l'aise dans cette ville.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...