mardi 18 mars 2014

[NAGOYA]: Hōnen Matsuri, le festival le plus bizarre du Japon

Ce week end, je me suis rendue à Nagoya pour célébrer le Hōnen Matsuri, qui a lieu chaque année le 15 mars dans la ville de Komaki (au nord de Nagoya). Ce festival célèbre la fertilité. Concrètement: un tas de gens se réunit ce jour là pour admirer un pénis géant en bois. Vous me croirez ou non, mais je suis allée spécialement à Nagoya pour voir ça de mes propres yeux... et j'ai bien fait ! Franchement c'est à faire au moins une fois dans une vie, et j'étais loin d'être la seule étrangère. Alors bien sûr les souhaits peuvent être variés: vouloir un enfant, prier pour la fertilité agricole, être soigné d'une maladie ou encore prier tout simplement pour la santé de nos proches. Personnellement j'ai été égoïste, j'ai prié pour être fertile... j'aurais peut être du préciser trouver un mec aussi accessoirement.

La journée s'organise autour de plusieurs processions, et entre deux temples: le Tagata Jinja qui est le temple principal puis le Shinmei-sha situé à 10 minutes à pieds. Je vous conseille d'arriver à partir de 10h à Tagata Jinja pour profiter du temple au maximum avant que la foule n'arrive (à moins de vouloir attendre 40 minutes pour approcher les pénis divins). 

Vous sonnerez bien la cloche-pénis-de-bronze pour votre fertilité ?!

Entre 10h30 et 11h, un petit spectacle de tambours japonais (Taiko) était là pour divertir la foule impatiente: c'était génial ! 


A 11h, la procession du riz a commencé. Ils ont commencé par ouvrir la voie sacrée en jetant du sel, puis ils ont bénit le riz et l'alcool pour enfin distribuer au public des petites snacks japonais à grignoter et des verres de saké. (Vous remarquerez d'ailleurs que la voiture-char transporte des barils de saké et des barils remplis de mochi (gâteaux de riz).



Lorsque la procession est terminée, chacun est libre de retourner à ses activités: on peut rester sur place pour voir d'autres petites animations, ou bien aller faire un tour aux nombreux stands de spécialités pour se rassasier. Comme ci dessous les stands de Yakisoba (nouilles sautées) et d'Okonomiyaki géants (espèce de galette/omelette japonaise) ou encore les bananes multicolores en forme de pénis... mais il y avait bien d'autres mets: Yakitori (brochettes), Takoyaki (boulettes de poulpe), Tornado Poteto (brochette de pomme de terre frite torsadée), pommes et fraises d'amour... etc ; il y en avait vraiment pour tous les goûts.


A 13h, nous nous sommes rendues mes sœurs et moi à l'autre temple (Shinmei-sha) pour le début de la grande procession: celle qui consiste à déplacer le phallus géant en bois qui pèse tout de même près de 250kg: il n'y a qu'un mot qui me vient à l'esprit "Sugoi !!". Mais avant de voir apparaître le char, c'est Tengu qui a fait son entrée. Tengu est un kamisama (esprit) shinto à la fois humain et rapace, son bec s'est transporté avec le temps par un long nez caricatural et même s'il est censé protéger les humains, il reste une créature magique dangereuse des montagnes. En tout cas sa côte de popularité est au top car tous les gamins l'acclamaient tel une star "Tengu chaaaaaaaaaaaan, Tengu chaaaaaaaaan !!" en faisant coucou. C'est le Mickey japonais presque ! Visiblement il est présent à la fête grâce à son nez de forme phallique. Par ailleurs il existe un autre Kami qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau qui s'appelle Saruta-Hiko, mais malheureusement, je suis incapable de vous expliquer la différence entre ces deux divinités.


Et enfin, le graal... celui que tout le monde attend: le phallus géant de bois !

Les média eux aussi ont fait le déplacement, la télévision, les journalistes et même l'hélicoptère.
D'ailleurs j'ai trouvé une photo sur instagram d'un journal, le gars s'est entouré, et c'est marrant, je devais pas être loin de lui :) héhéhé la classsssssssse.



Vers 16h30, le char a regagné le temple principal Tagata Jinja, et la procession continue à l'intérieur, mais celle ci est fermée au public.

Enfin, la journée s'achève par le mochinage, pendant lequel les bénévoles lancent des mochi (gâteaux de riz) dans la foule en délire. Malheureusement il était temps pour moi de quitter la fête, je n'ai donc pas pu assister à cette cérémonie. J'ai tout de même pris des photos des barils de mochi en début de journée, alors imaginez l'esplanade devant, remplie d'au moins 600 personnes toutes venues se "battre" pour un mochi sacré.



Comment se rendre au festival ?

De Nagoya, il faut récupérer la ligne de métro "Meijo Line" (la violette) pour vous arrêter à Heian Dori, vous descendez du métro pour récupérer ensuite la ligne rose "Kamiiida Line" qui se transforme ensuite en "Meitetsu Komaki Line"; théoriquement votre billet ne va jusqu'à Kamiiida Station, donc ne vous inquiétez pas, vous pourrez utiliser les bornes "Fare Adjustment" à votre arrivée en station de "Tagatajinja-mae" (deux arrêts avant Inuyama). 

Voila pour aujourd'hui :)

2 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...