vendredi 29 novembre 2013

Les rugelachs, des croissants gourmands pour Hanouka

Au mois de janvier dernier, je vous parlais de Hanouka, la célèbre fête des lumières pour les juifs. Je vous racontais son histoire mais vous parlais aussi des bonnes choses que l'on mange à cette période. Ça tombe très bien puisqu'on est en plein dedans et on a déjà commencé à allumer des bougies sur la Hanoukia (le chandelier). Je ne vais pas vous raconter l'histoire de nouveau, mais souvenez-vous, on célèbre le miracle de l'huile, donc les mets bien gras sont de mise. On met de côté le régime, et on se lance aux fourneaux. Pour l'occasion j'ai préparé des galettes de pommes de terre (appelées Latkes) et des Rugelachs qui sont des petits croissants au chocolat et aux noix, devenus très populaires pour Hanouka et tous deux issus de la cuisine juive ashkénaze (c'est à dire des juifs de l'est de l'Europe).

Pour 12 petits croissants:

- 1 pâte feuilletée 
- 1 paquet de cerneaux de noix
- du nutella ou autre pâte à tartiner
- 1 jaune d'oeuf
[Opt]: sucre glace pour la décoration

Je vous propose une version très simplifiée et rapide si vous voulez éviter de perdre trop de temps à faire vous même la pâte...

- Donc on commence par émincer les cerneaux de noix en petits bouts.
- On préchauffe le four à 180°C puis on prépare une plaque tapissée de papier cuisson.
- On déroule la pâte feuilletée puis on étale dessus du nutella en essayant de recouvrir un maximum de pâte, tout en laissant une marge de 2 centimètres sur les bords.
- On dispose les noix sur le nutella et on coupe la pâte en 12 triangles (12 parts quoi).
- On roule les triangles en commençant par l'extérieur pour que la pointe se retrouve sur le dessus et vienne "fermer" le croissant. On appuie bien sur la pointe pour éviter qu'elle ne se décolle à la cuisson.
- Enfin, une fois les croissants disposés sur la plaque de cuisson, on mélange un jaune d’œuf avec un petit peu d'eau, et avec un pinceau, on les badigeonne pour leurs donner une belle dorure.
- On enfourne pendant 25 minutes (en vérifiant bien au bout de 10 minutes si les croissants ne se sont pas défaits en gonflant)
- Pour la petite touche finale, j'ai rajouté un petit peu de sucre glace par dessus

Bonne dégustation et surtout un Joyeux Hanouka à tous !

Cliquez ici pour relire mon article sur Hanouka & les beignets de Roladin


En bonus, une petite vidéo des "Maccabeats", de jeunes juifs qui chantent a capella et font toujours de super vidéos pour les fêtes.

lundi 25 novembre 2013

TAG: Liebster Award


Dans la Petite Bulle de Valentine m'a tagué pour que je participe au Liebster Award. Je n'en avais jamais entendu parler avant qu'elle le fasse. Pour "concourir", il faut avoir moins de 200 abonnés à son blog et ça permet de se faire un petit peu connaître sur la blogosphère. Quelques règles à suivre: il faut donner 11 anecdotes sur soi-même, répondre aux 11 questions qui nous ont été posées, et poser nous même 11 nouvelles questions à 11 blogueurs différents.



I- Les 11 anecdotes sur moi

J'ai déjà vécu au Japon et j'y retourne bientôt.
J'ai une mémoire de poisson rouge.
Je n'aime pas trop la viande.
J'aime les niaiseries romantiques au cinéma.
Je suis passionnée des parfums et c'est aussi le milieu dans lequel je travaille.
Je suis célibataire.
J'ai deux chats mais je suis allergique.
Je suis désordonnée.
J'adore les livres.
Le Muscat de Beaumes-de-Venise est mon vin préféré.
Once upon a time est la série que je regarde actuellement.

II- Les questions qui m'ont été posées 

Quelle est ta pire phobie? J'ai le vertige !
Quels sont tes deux indispensables en matière de soins? Actuellement j'utilise très souvent la crème mains L'Occitane au beurre de karité et le masque nutri-extrême richesse de chez Dessange.
Quel est ton rêve le plus fou? Faire le tour du monde
Ou te vois-tu dans dix ans? En train de voyager avec mon futur amoureux :)
Pour tes vacances, plutôt farniente à la plage ou aventure sac à dos? J'aime bien alterner les deux justement, mais peut être plus aventure sac à dos, je suis pas du genre à ne rien faire, j'aime amortir ma journée au maximum.
Quelle est ta plus belle découverte beauté de cette année? L'exfoliant corps à la vanille d'Yves Rocher, un must-have dans ma douche ! 
Quel est ta pointure ? 40
Quel est le pays que tu rêve de visiter? Le Canada
 Quelle est ta pire angoisse? Perdre mes proches
Plutôt jupe ou pantalon? Pantalon en hiver, et robe en été
 Quel est ton activité préférée du dimanche? Glander ! haha

III- Mes questions pour les blogueuses que j'ai tagué

Ton dernier voyage ?
Quel âge as-tu ?
Ton plus beau souvenir de vacances ?
Quel livre lis-tu actuellement ?
Ton must-have en matière de makeup ?
L'élément préféré de ta garde-robe ?
Ton parfum préféré ?
Ton dessert préféré ?
Une adresse gourmande à nous recommander ?
Plutôt été ou hiver ?
Un projet en cours ?

IV- Mes victimes sont...

Sweet Lee ; Cherry Wood ; 1001 découvertes d'une ch'ti ; LadyM ; TiziCooks ; Emeline's travels ; 5 in the US ; Dadaria ; Maroilles & Cassonade ; Ollie Online ; Vegenious

Merci à celles qui joueront le jeu :)

Beauty Buffet gomme mon visage en douceur

En février dernier, je vous parlais des bons plans shopping en Thaïlande et notamment de marques cosmétiques super cool. Aujourd'hui, je vais vous présenter la très gourmande marque thaïlandaise "Beauty Buffet". Son concept se base sur la nourriture: tout le monde aime les buffets, on peut manger tout ce qu'on veut, et surtout on choisit tout ce qu'on aime. Ils ont voulu introduire ceci dans l'industrie cosmétique et c'est ainsi qu'est née la marque. Le logo est un Chef qui saurait trouver la beauté en chaque femme, et ainsi lui fournir ses recettes magiques pour être encore plus belle.

Leur philosophie: "Sélectionnez les meilleurs ingrédients et mélangez-les ; laissez mariner le tout avec une tasse de fraîche inspiration ; 5 cuillères à café de dévotion ; assaisonnez avec de la gaieté et du bonheur et secouez le tout avec les dernières tendances et les meilleures couleurs et vous obtiendrez ainsi la plus délicieuse des recettes beauté".

L'une de leurs collections a particulièrement attiré mon attention, il s'agit de la collection "Scentio" inspirée par la pureté de la nature, qui tente d'utiliser un maximum de produits naturels. N'ayant qu'une seule valise avec moi et ayant déjà dévalisé pas mal de boutiques, j'ai essayé de me raisonner et ne suis repartie de là qu'avec deux produits seulement, histoire de découvrir ce que valent les marques thaïlandaises. 

J'ai jeté mon dévolu sur deux gommages pour le visage à moins de 5€/unité: l'un à l'avocat, l'autre à la framboise.

Concernant le packaging de ces produits, le pot est pas mal, de taille pratique si on veut l'emporter dans sa valise mais il manque peut-être une protection à l'intérieur... Car si on va dans la boutique et qu'on dévisse le pot, concrètement on peut considérer que le produit est ouvert, et donc la date de péremption n'a pas vraiment lieu d'être... J'aurais aimé une pellicule protectrice pour savoir exactement jusqu'à quand je pourrai utiliser mon produit, et puis au delà de ça, c'est quand même plus hygiénique... Ceci étant dit, si l'on croit ce qui est écrit, la date de péremption va jusqu'à décembre 2015 pour un produit ayant été fabriqué en décembre 2012... C'est possible ça ?  

Concernant la texture, elle est un peu liquide mais s'étale très bien sur la peau. Les micro-billes permettent de gommer mon visage en douceur, sans l'agresser, et l'odeur est très agréable pour les deux. (Pour l'avocat, ça sent comme les vacances, et l'autre à la framboise, comme un bonbon à la framboise un peu acidulé).

Les petits + de la composition:


- Scrub à l'avocat (donne de l'éclat): pour nourrir la peau et empêcher les irritations, de l'extrait d'avocat, de l'huile d'olive, de l'huile de jojoba, pour adoucir et apaiser, de l'extrait de concombre, pour donner de la vitamine, de l'extrait d'orange et enfin pour prévenir du vieillissement prématuré de la peau, de l'extrait de pépins de raisins.
- Scrub à la framboise (resserre les pores): la même composition que l'autre sauf qu'on a remplacé l'avocat par de l'extrait de framboise qui a pour propriétés de raffermir la peau, de resserrer les pores et de la nourrir. 


Concernant le résultat, je suis ravie de ces achats puisque les petites rougeurs après le gommage ont très vite disparu, l'odeur est très agréable et j'avais une vraie peau de bébé ! Par contre je regrette d'avoir été raisonnable puisque chaque scrub a son petit pot de yoghourt assorti (crème visage), ça aurait été parfait pour hydrater ma peau d'avantage, surtout avec l''hiver qui arrive à grands pas.

Concernant les autres fragrances disponibles, on retrouve: abricot, miel, olive, lait (si vous voulez faire blanchir votre peau) & blé.

La prochaine fois, je me laisserai bien tenter par les masques en lingette, une lotion pour le corps à la grenade, une crème visage yoghourt ou encore par leur make up. 

D'ailleurs vous trouverez leurs boutiques seulement en Thaïlande, en Corée et au Japon.

...Quelques photos de la boutique dans laquelle j'ai été en Thaïlande...



Liens:
- Mon article spécial shopping à Bangkok: cliquez-ici
- Le Site Internet de Beauty Buffet: cliquez-ici

Vous connaissiez cette marque avant ? Si oui, quels produits avez-vous essayé ?

vendredi 22 novembre 2013

Le Dôme du Rocher, l'emblème musulman de Jérusalem

Voila déjà un an que j'ai effectué mon séjour en Israël, et je n'ai toujours pas fini de vous compter les merveilles que j'y ai vu. On va se pencher aujourd'hui sur l'architecture arabe de Jérusalem et notamment le joyau à la coupole dorée, le Dôme du Rocher qui figure sur toutes les photos de Jérusalem. Autant le quartier musulman de la vieille ville m'a beaucoup déçu tant il était sale et moche, autant on est époustouflé face au Dôme du Rocher. A moins d'être de religion musulmane, on ne peut malheureusement pas pénétrer à l'intérieur du dôme... Pour passer, les "gardes" vérifieront votre identité (nom, passeport, photo, tenue vestimentaire) et s'ils ne sont pas convaincus, vous aurez éventuellement à prouver que vous êtes bien musulman en récitant un verset du Coran par exemple. Je trouve ça tellement dommage, à en croire la maquette présentée au Musée de la Tour de David, l'intérieur a l'air splendide...

Si on se penche rapidement sur l'histoire, le Dôme du Rocher, construit en 691 sur ordre d'un calife, serait l'endroit où Mahomet serait monté au paradis lors d'une virée nocturne en chevauchant son bouraq, un animal mystique souvent représenté avec une tête de femme, des ailes et une queue de paon. [C'est marrant c'est exactement la même chose que la déesse hindoue Kamadhenu que j'avais vu en Malaisie...] Depuis ce temps, l'Esplanade du Temple (où s'est bâti le Dôme) est le troisième lieu saint musulman après la Mecque et la Médine. Cependant, les juifs revendiquent ce lieu saint car le Dôme aurait été construit là où se trouvait le grand Temple juif avant qu'il ne soit ravagé par les romains. Il s'en suit ainsi une éternelle bataille de religion. Je ne prétends pas avoir les connaissances suffisantes pour dire quoi que ce soit à ce sujet, alors pour éviter de transformer l'histoire, je vais m'en tenir à l'architecture sublime de cette mosquée.

A l'époque, les architectes ont rencontré une grande difficulté puisqu'ils devaient construire ce temple autour du rocher sacré où Mahomet serait monté au paradis et là on y verrait la trace de son pied (pour les plus croyants). Au lieu de commencer la construction par son centre, ils ont commencé par la périphérie et se sont rapprochés de l'intérieur. Ils ont beaucoup joué avec les formes et la géométrie, on y retrouve des cercles, des carrés et une forme octogonale... Ce temple représente parfaitement le génie des architectes de l'époque, puisqu'il s'avère être une construction extrêmement complexe.

Et outre sa forme, son dôme doré, ses mosaïques en pâte de verre dans les tons bleus, verts et jaunes ainsi que les arches et les colonnes en marbre rajoutent une beauté supplémentaire à cet édifice.


Pour conclure, on peut toujours garder un petit espoir que l'intérieur se visite de nouveau, un jour...

Bon week-end

lundi 18 novembre 2013

Hasselbackspotatis, les pommes de terre à la suédoise

J'avais délaissé mes fourneaux depuis le mois de juillet... quelle honte ! Je reviens aujourd'hui avec une recette qui nous vient de Suède, les Hasselbackspotatis. Cette recette a fait fureur sur les blogs il y a quelques temps, et j'avais moi même essayé l'an dernier en interposant des feuilles de laurier dans les orifices, et j'avais été vraiment déçue du résultat. J'ai retenté cette fois-ci en accompagnant mes patates de boulettes de viande (bien sûr...), et de sauces, puis j'ai troqué le laurier par de simples herbes de Provence. Pour bien faire, il aurait fallu une sauce à la suédoise et de la confiture d'airelles, mais à défaut d'avoir ça sous le coude, je me suis contentée de ketchup, mayo, moutarde, ça va tout aussi bien!


Recette pour 4 personnes:
- 1 kg de pommes de terre (de même gabarit si possible)
- 40g de beurre fondu
- 3 cl d'huile d'olive
- sel, poivre, herbes de Provence (ou romarin)

En accompagnement:
- des boulettes de viande

Préparation:
- On préchauffe le four à 200°C
- On épluche les pommes de terre et on les coupes sans aller jusqu'au bout pour ne pas que ça s'effondre (on peut bloquer la patate entre deux baguettes si besoin)
- On fait fondre le beurre, on rajoute l'huile d'olive, le sel, le poivre et les herbes de façon généreuse
- Une fois les pommes de terre lavées, on les place dans un plat à gratin, et on les recouvre de la préparation beurre/huile
- On enfourne 50 minutes en nappant régulièrement les patates de ce même jus
- A 10 minutes de la fin, on peut faire chauffer les boulettes de viande à la poêle et on sert le tout chaud


Bon Appétit // Smaklig måltid

vendredi 15 novembre 2013

Le kōdō, une expérience olfactive unique pour découvrir l'encens


Il existe de nombreuses cérémonies au Japon, comme l'ikebana ou la cérémonie du thé, puis d'autres qui sont moins connues et pourtant si traditionnelles comme le kōdō, qui signifie littéralement: la voie de l'encens. La ville de Nice a eu l'immense honneur d'accueillir le week-end dernier Souhitsu Issiken Hachiya, le légitime héritier d'une longue lignée de maîtres kōdō. Cette cérémonie est à la fois une sorte de méditation et un jeu olfactif qui permet de sentir, ou plutôt écouter l'encens (et oui, au Japon on écoute, on ne sent pas) qui se déroule autour d'un thème comme les poèmes ou la littérature. Cela requiert donc une bonne connaissance de la culture japonaise. Mais petits novices français que nous sommes, nous nous sommes contentés de tenir correctement le pot à encens et l'écouter le plus correctement possible en essayant de capter les subtilités des bois qui nous ont été présentés.

Qui est exactement Souhitsu Issiken Hachiya ?
Né en 1975, Souhitsu Hachiya n'est pas un japonais comme les autres... il est le fils ainé d'un grand maître de kōdō, qui a lui même hérité de ce statut. Cette tradition se transmet de père en fils, et Souhitsu représente la 21ème génération, ce qui veut dire que cela perdure depuis près de 500ans. C'est exceptionnel. Bien sûr il s'est beaucoup posé de questions au cours de son existence et a finalement décidé de mettre ses rêves de côté (en autre de devenir footballeur) pour pouvoir assurer la descendance du kōdō... On peut immaginer la pression qu'il avait sur les épaules. Il faut savoir qu'à travers le monde, il existe seulement deux écoles de kōdō (dont l'école Shino qui appartient à sa famille), et donc très peu de disciples pour pouvoir retransmettre ces traditions dans le monde. Souhitsu améliore perpétuellement son travail en observant les gestes de son père. Malgré son jeune âge, le maître se soucis d'ores et déjà de sa propre descendance car il a actuellement deux enfants, mais ce sont deux filles... Cependant, dans sa descendance, il y a eu une seule femme qui a pris la suite de son père (au 19ème siècle) car la famille devait se trouver dans le même cas de figure... Tout n'est donc pas perdu.

Quelles sont les 10 vertus de l'encens ? (source Wikipédia)

  1. 感格鬼神 : Aiguise les sens
  2. 清浄心身 : Purifie le corps et l'esprit
  3. 能払汚穢 : Élimine les « polluants »
  4. 能覚睡眠 : Réveille l'esprit
  5. 静中成友 : Soigne le sentiment de solitude
  6. 塵裏愉閑 : Calme les périodes agitées
  7. 多而不厭 : N'est pas désagréable, même en abondance
  8. 募而知足 : Même de petites quantités suffisent
  9. 久蔵不朽 : Ne se décompose pas après une très longue durée
  10. 常用無障 : Une utilisation habituelle ne nuit pas
Comment la cérémonie s'est-elle déroulée ?

Le maître a pris 5 minutes dès le début de la cérémonie pour préparer son pot (le kiki-gouro) destiné à accueillir l'encens: pour cela il va bien tasser la cendre de riz, constituer une petite montagne (dont la hauteur et la forme peuvent modifier l'odeur du bois), et faire des tracés traditionnels dessus. Dans la cendre se trouve une braise de bambou qui a été chauffée séparément au préalable et qui est recouverte d'une petite plaque appelée "mica" sur laquelle on dispose un minuscule bout de bois ; le mica va empêcher le bois de brûler, il va simplement dégager les odeurs du bois ; on peut ensuite se faire passer le bol dans l'audience pour commencer la cérémonie.

J'ai trouvé cette expérience incroyable, et c'était très émouvant de se tenir face à un si grand maître; j'étais ravie de pouvoir échanger quelques mots avec lui à la fin ; il a du être content de mon japonais puisqu'il m'a donné sa carte de visite et m'a offert un petit cadeau parfumé en souvenir de cette cérémonie :))





 Peut-être que la prochaine fois, j'irai à son école au Japon directement, qui sait ;)

Et vous, vous avez déjà essayé d'une expérience de ce genre ?

mercredi 13 novembre 2013

Madeleine, un salon de thé hors du temps

J'ai enfin trouvé un gagnant, un numéro 1 pour monter sur le podium des meilleurs salons de thé que j'ai pu faire en France et sur la Côte d'Azur, et l'heureux élu est le salon de thé "Madeleine" qui se trouve au Cannet. Le salon Madeleine, tenu par deux filles, a ouvert ses portes en juin 2013 dans le quartier historique du Cannet (à quelques minutes de Cannes) dans la rue Saint Sauveur. Si j'ai bien compris, elles écument les brocantes à la recherche de nouveaux objets ou mobiliers pour leur salon, et attention aux yeux, elles ont beaucoup de goût. A peine passé le pas de la porte, on se sent transporté dans les années 50. L'ensemble de la carte nous fait envie, thés, chocolats chauds, pâtisseries maison... on opte finalement pour un chocolat viennois, un chocolat chaud maison, un muffin nounours en guimauve et une part de fondant à la pomme pour un total de 19€. Les chocolats chauds sont préparés minute, avec de vrais morceaux de chocolat: un vrai délice. Quant aux pâtisseries, elles sont toutes aussi bonnes. J'ai également beaucoup apprécié la playlist qui nous garde dans une ambiance détendue, chaleureuse et hors du temps. Bref, un pur bonheur ! La prochaine fois, nous viendrons tester le brunch qui apparemment affiche complet la plupart des dimanches. 

Je vous laisse admirer cette petite merveille...


Je vous laisse sur cette petite playlist des années 50:
- Louis Armstrong & Ella Fitzgerald - Dream a little dream of me
- Frank Sinatra - Love and Marriage
- Ray Charles - I got a woman
- Edith Piaf - Milord
- Elvis Presley - Heartbreak Hotel
- Georges Brassens - Les amoureux des bancs publics
- Jacques Brel - Quand on a que l'amour
- Frankie Laine - Jealousy
- Boris Vian - Les joyeux bouchers
- Charles Trenet - Je chante
- Bill Haley - Rock around the clock

Et deux petits bonus des années 60 que j'aime beaucoup:
- Nina Simone - Feeling Good
- Elvis Presley - Devil in Disguise

mardi 12 novembre 2013

Journée d'automne à Cap d'Ail

Nous sommes pourtant le 12 novembre et nos journées sont encore très ensoleillées ; on dépasse souvent les 20°C. C'est formidable la Côte d'Azur non ? L'autre jour, il faisait tellement beau qu'on a décidé d'aller se promener du côté du Cap d'Ail, à la frontière de Monaco. A Cap d'Ail, ils ont mis en place Le Sentier du Littoral qui fait plus de 3 km et qui est franchement très agréable. Bon ce jour là, il faisait un vent à décorner les bœufs, donc la mer était déchainée, ce qui est plutôt inhabituel par chez nous, mais cela apportait un charme supplémentaire au paysage. Et petit bonus, le long du sentier, ils ont installé des panneaux explicatifs sur la faune et flore locale. Une promenade à faire en famille, en amoureux, pour les sportifs (pour piquer une tête en été, et pour courir ou marcher le reste du temps) ou même avec les enfants sages. Je précise "sage" parce que le chemin est parfois assez étroit, et il n'y a pas vraiment de barrière de sécurité, et à certains endroits, il n'y a qu'un petit muret où la chute pourrait être fatale, donc il faut les avoir bien bien à l’œil. Après c'est peut-être mon côté acrophobe qui parle :)



Qu'est-ce que vous en pensez ? Pas mal non ? :)

samedi 9 novembre 2013

Couleur menthe à l'eau

La menthe à l'eau est une couleur que j'affectionne particulièrement depuis deux ans, et qui s'avère être plutôt une couleur printanière. Pourquoi ne pas la porter aussi en automne ? Finalement l'automne du sud ressemble un peu au printemps, il fait encore super beau et doux. 

J'avais acheté ce petit gilet au col claudine en dentelle chez Castro, une marque qu'on ne trouve qu'en Israël. Quant aux sacs, l'un m'a été offert par ma super copine Jenny et l'autre a été acheté chez Primark en Angleterre. 


Je voulais aussi vous présenter un super ouvrage intitulé L'herbier de Marie-Antoinette d'Elisabeth De Feydeau aux éditions Flammarion qui traite des différents jardins du Petit Trianon de Versailles et bien sûr les espèces florales qu'on pouvait y trouver. Donc si vous aimez l'histoire & la botanique, ce livre est fait pour vous !

Au sommaire, l'histoire de Marie-Antoinette, le jardin français, le belvédère, le jardin anglais, le bosquet de la solitude, le hameau, le temple de l'amour, des poèmes ou encore les arbres étrangers du Petit Trianon.

Iris, Rose Centifolia, Camélia du Japon, Abricots, Jacinthe, Oeillet des poètes, Cèdre du Liban, Tilleul et Tubéreuse, des matières premières les plus connues aux variétés disparues ou inconnues, Alaterne, Ancolie des jardins, Aster de Chine, Dame-d'onze-heures, Fritillaire impériale, Mélèze du Dauphiné ou encore Julienne des dames, ce livre vous racontera l'histoire, les symboles, l'utilisation en parfumerie/cosmétiques de ces espèces à l'époque du 18ème siècle. 

Un livre passionnant que je vous suggère de rajouter sur votre liste de noël !


Et si l'univers de Marie-Antoinette vous plait, il existe un tout nouvel ouvrage sorti le mois dernier plus orienté vers les plaisirs gustatifs qui s'appelle A la table de Marie-Antoinette de Michèle Villemur (aux éditions broché): je l'ai feuilleté l'autre fois à la librairie, et il est vraiment sympa !

vendredi 8 novembre 2013

Visite de Paris à travers un film japonais

Aujourd'hui, nous partons pour une balade insolite au cœur de Paris. Nous allons respecter un itinéraire selon le déroulement d'un film japonais... Atarashii kutsu wo kawanakucha (Traduction Litt. "I have to buy new shoes" je garde le titre en anglais, ça sonne moins ridicule haha). Cette romance se déroule à Paris où vit Aoi Teshigahara, une journaliste freelance. Sen Yagami, photographe, accompagne sa soeur Suzume dans la capitale française, qui insiste pour faire ce voyage. Elle est venue rejoindre son petit-ami Kango, avec qui elle entretient une relation à distance depuis longtemps. Elle va planter son frère au milieu de nulle part sur le Quai de la Tournelle, là où tout va commencer...


http://www.newshoes.jp/locationmap/index.html

1- Quai de la Tournelle
2- Hôtel Régina
3- Cave La Bourgogne
4- Passerelle Solférino
5- Bar Black BC (Black Calavados)
6- Rues près de la Tour Eiffel
7- Près de l'Esplanade des Invalides
8- Ambassade du Japon
9- La Baguette de Mozart
10- Près de la Place de la Concorde
11- Bateau-Mouche
12- Pont Marie
13- Trocadéro

Eriko Kitagawa, la scénariste de ce film, s'est largement inspirée de la vie de Miho Nakayama, l'actrice qui interprète le personnage de la journaliste, qui vit en France depuis 2003 aux côtés de son mari Jinsei Tsuji, lui-même réalisateur. Je vous en reparlerai un peu plus tard à la fin de cet article. 

D'ailleurs si on regarde les dessins en fond sur le site officiel du film, ça me rappelle étrangement les illustrations de Kanako, qui travaille actuellement pour My Little Box. Serait-elle derrière tout ça ? :)



Mon avis:

Le casting est très intéressant, on retrouve notamment Osamu Mukai et Mirei Kiritani (le frère et la soeur dans le film) qui ont tous les deux joué dans des films/séries à succès au Japon. Pour n'en citer que quelques uns: Paradise Kiss, Otomen, Hanazari no Kimitachi he, Runway Beat, Nodame Cantabile...

Quant au film, il a été tourné de façon inhabituelle: on ne retrouve pas le côté kitch que peut souvent trouver dans les films japonais, probablement parce que l'histoire se déroule à Paris, ils ont peut-être voulu garder une certaine réalité tout en y ajoutant la petite touche française incontournable qui veut que tout le monde tombe amoureux dans les rues de Paris. Bref, du romantique, de la douceur, quelques moments tristes, du voyage, un film parfait pour l'hiver qui arrive.

Pour voir le film (sous-titrés en anglais) et pour accéder au Site Officiel du film.

Et pour rester dans le même thème, Jinsei Tsuji, le réalisateur dont je vous parlais tout à l'heure, a sorti un autre film en février dernier qui se déroule à Paris intitulé " Paris Tokyo Paysage " qui raconte l'histoire d'un couple séparé qui décide de tourner un reportage sur leur histoire entre Tokyo et Paris. Cliquez ici pour lire le synopsis.

Bon film mes petits lecteurs & à bientôt

lundi 4 novembre 2013

[Itinéraire]: Une matinée à Antibes

Je vous emmène aujourd'hui à Antibes sur la Côte d'Azur pour une matinée. Nous étions parties ma mère et moi pour visiter le musée archéologique sur le bord de mer, mais malheureusement pour nous, ils ont décidé de faire le pont. Hors de question qu'on se soit déplacé pour rien... On longe le bord de mer à pied en direction du célèbre Musée Picasso, ça tombe bien ça fait très longtemps que je n'y avais pas été. 


Le musée, installé dans un château face à la mer, se divise en trois parties: une première partie sur des artistes locaux importants tels que César, Ben, Balthus ou Atlan ou bien des artistes qui ont passé le restant de leurs jours à Antibes comme Nicolas de Staël, Hans Hartung ou encore Anna-Eva Bergman ; la seconde partie concerne bien sûr Picasso: on peut y voir des photos de lui dans son atelier, de nombreuses peintures, dessins et sculptures sur la mythologie, des assiettes en céramique, ou encore des peintures sur le thème de la pêche dans le sud ; enfin la dernière partie se trouve sur la terrasse avec des sculptures d'artistes tels que Giacometti ou Miro. La visite y est très agréable, et chaque bout de fenêtre nous offre une vue imprenable sur la Baie d'Antibes. Un incontournable donc, si vous aimez l'art.

Vous pouvez vous balader autour du musée dans les petites ruelles, et vous verrez aussi l'église face au musée. Après ces quelques détours sympathiques, je vous suggère de vous arrêter au marché provençal, l'un des plus connus des Alpes Maritimes pour y déguster socca, tapenade et confitures du pays. Et si vous trouvez, je vous conseille d'acheter un pot de pâte d'artichauts à l'huile (une tuerie !). Cet endroit regorge de spécialités locales, vous aurez donc de quoi vous remplir la panse pour le déjeuner du midi !


Voila pour aujourd'hui ! Mais je reviens dès demain pour une nouvelle adresse gourmande à Antibes.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...